ISAAC : Vigilance cyclone orange pour la Guadeloupe et la Martinique

La menace cyclonique se précise pour la partie centrale de l'Arc des Antilles. Le phénomène ISAAC devrait traverser les petites Antilles jeudi au stade de forte tempête tropicale. Le système est situé à moins de 1000 km à l'est de l'arc. La Guadeloupe et la Martinique passent en vigilance cyclone de niveau orange.

La Guadeloupe et la Martinique en vigilance cyclone ORANGE

La tempête tropicale ISAAC continue de se rapprocher de l'arc des Antilles. A 09h UTC, le phénomène était situé par 14.5 nord et 53.5 ouest, soit à moins de 1000 km à l'est de l'arc. ISAAC poursuit son déplacement en direction de l'ouest à la vitesse de 24 km/h.

Le système peine toujours autant à s'organiser ce qui est une bonne nouvelle. La raison de ces difficultés réside dans la présence d'un fort cisaillement d'altitude néfaste à la tempête. Le centre de basse couche reste exposé, ce qui empêche toute intensification.

Tempête ISAAC ©CIMSS

©CIMSS

Selon le National Hurricane Center, les vents soutenus sur 1 min soufflant près du centre atteignent les 92 km/h associés à des rafales de l'ordre de 110 km/h. La pression centrale estimée est de 1000 hPa, ce qui démontre que ISAAC ne s'est pas creuser bien au contraire.

Un impact prévu entre la Guadeloupe et la Martinique

L'hypothèse d'un passage du centre entre la Guadeloupe et la Martinique et donc à proximité immédiate voire sur la Dominique semble de plus en plus plausible. Les premiers effets de la tempête tropicale ISAAC devraient commencer à se faire ressentir sur les petites Antilles dans la nuit de mercredi à jeudi.

Prévision trajectoire et intensité tempête ISAAC ©NHC

©NHC

Bien que ce système ne soit pas un ouragan, la plus grande vigilance est de mise. Une tempête tropicale reste un phénomène dangereux notamment en raison des fortes pluies qu'il peut générer et de la forte houle. La vigilance cyclone de niveau orange a été déclenchée à 23h (loc). 

Selon Météo France, c'est sur la Guadeloupe que les conditions pourraient être les plus dégradées avec des cumuls de l'ordre de 150 à 250 mm et des rafales pouvant atteindre localement les 150 km/h. L'île risque en effet de se trouver dans le quadrant dangereux associé à la tempête.

PR

  • Source : NHC / Météo France
  • Image d'illustration : 

ouragan

Ajouter un commentaire