Futur MEKUNU ? Nouvel épisode cyclonique à venir dans l'océan indien nord

Alors que l'hiver s'installe progressivement sur la partie sud de l'océan indien, la partie nord est pleinement entrée en période cyclonique. A peine l'épisode SAGAR terminé avec un impact sur le secteur Djibouti/Somalie, voila qu'une nouvelle cyclogenèse est sur le point de démarrer en mer d'Arabie.

L'anticyclone au sud influence l'activité cyclonique au nord

La situation synoptique qui prévaut actuellement dans l'océan indien sud-ouest est très clairement de type hivernal. L'arrivée d'une belle cellule anticyclonique sonne comme le départ de l'hiver austral. Cet anticyclone génère depuis ce weekend des vents d'alizé rapides sur le bassin sud-ouest et va avoir une incidence sur l'activité cyclonique de l'autre côté de l'équateur.

situation synoptique ©MTOTEC

Situation synoptique du 21/05/2018 à 00z ©MTOTEC

Ce renforcement de l'alizé austral permet une meilleure alimentation en basse couche d'un minimum dépressionnaire (numéroté 92A par la Navy), évoluant en mer d'Arabie. Les modèles européens (IFS) et américains (GFS) sont en accord pour un creusement significatif qui s'opérerait dès ce mardi 22 mai, sous l'effet de cette amélioration des conditions en surface.

Si ce système atteint les critères de baptême, le Centre Météorologique Régional Spécialisé Cyclone (CMRS) de New Delhi le baptisera MEKUNU, nom proposé par les Maldives.

Un risque pour la péninsule arabique?

Les dernières images satellites montrent une activité convective forte au sud-est de l'île de Socotra associée à 92A. Un début d'organisation semble se mettre en place avec une amorce de courbure, ce qui pourrait être le signe du démarrage de la cyclogenèse. 

En termes d'intensité, les modèles IFS et GFS s'opposent. Le premier est relativement agressif en suggérant un renforcement majeur vendredi, tandis que le deuxième limite l'intensification ne prévoyant pour l'instant pas que le stade de tempête tropicale soit dépassé.

Potentiel de cyclogenèse dans l'océan indien nord ©IMD

Potentiel de cyclogenèse dans l'océan indien nord ©IMD - Le potentiel est très élevé en mer d'Arabie, associé à la futur cyclogenèse attendue.

En revanche, un consensus se dessine autour d'une trajectoire potentiellement menaçante pour la péninsule arabique. Selon le CMRS de New Delhi, il est très probable que ce futur système se déplace en direction des côtes sud d'Oman ou sud-est du Yemen au cours des 5 prochains jours.

Décidément, cette saison cyclonique 2018 de l'océan indien nord est partie sur les chapeaux de roues en mer d'Arabie.

PR

  • Source : CMRS New Delhi
  • Image d'illustration : réalisée à partir des images du site Alan Banks

Tempête SAGAR : Lourd bilan humain en Somalie

A noter qu'au moins 15 personnes ont perdu la vie en Somalie, suite aux inondations provoquées par les fortes pluies associées à la tempête tropicale SAGAR. Une saison cyclonique 2018 déjà meurtrière dans l'océan indien nord alors que celle-ci vient à peine de démarrer.

bassin nord

Ajouter un commentaire