Futur ISAAC : Menace cyclonique pour l'arc des Antilles ?

Un pic d'activité est observé dans l'atlantique nord avec 3 systèmes évoluant simultanément sur ce bassin cyclonique. Alors que FLORENCE attend de se ré-intensifier et que la tempête HELENE vient tout juste d'être baptisée, la dépression numéro 9 et futur ISAAC pourrait menacer l'arc des Antilles.

FLORENCE, HELENE et futur ISAAC

Le mois de septembre dans l'atlantique nord est bien le mois des ouragans. L'activité cyclonique est actuellement en verve avec pas moins de 3 systèmes dépressionnaires tropicaux sous l’œil attentif du centre des ouragans de Miami.

Animation satellite du bassin cyclonique nord atlantique ©Météo France

©Météo France Antilles Guyane

D'un côté nous avons FLORENCE qui après être devenu le premier ouragan majeur de la saison a été rétrogradé au stade de tempête tropicale sous l'effet néfaste du cisaillement d'altitude. Une ré-intensification significative est néanmoins attendue, avec une trajectoire qui l’emmènerait vers les côtes orientales des Etats-Unis.

A l'extrémité Est du bassin, une onde tropicale qui a émergé du continent africain s'est aussitôt organisée au point d'être devenue la tempête tropicale HELENE. Ce système est prévu passer à proximité sud du Cap Vert, sur une trajectoire de secteur Ouest Sud-Ouest.

Une trajectoire plein ouest et une intensité qui pose encore question

Mais le phénomène qui retient le plus l'attention est la dépression tropicale numéro 9. A 03utc, le système était situé par  13.9 Nord et 34.9 Ouest avec un déplacement quasi stationnaire à environ 4 km/h. Si la dépression est encore très éloignée de l' Arc des Antilles, les dernières tendances ne sont  pas très rassurantes. 

Prévision trajectoire et intensité futur ISAAC ©NHC

©NHC

En termes de trajectoire, cette dépression qui sera baptisée ISAAC, devrait commencer à se déplacer franchement vers l'ouest seulement à partir de dimanche sous l'effet du renforcement de la dorsale de moyenne troposphère au nord du système. Ce scénario semble tenir la corde à en croire la faible dispersion des solutions proposées par le réseau des ensemblistes GFS et IFS pour ces prochaines 120h.

Pour l'intensité c'est plus complexe. Dans un premier temps, la proximité de la dépression numéro 9 vis à vis de la tempête HELENE est plutôt de nature à être une contrainte à l'intensification. Le début de son mouvement vers l'ouest et l'affaiblissement du cisaillement d'altitude devrait permettre à futur ISAAC de se creuser significativement à échéance +24h.

Un système encore à bonne distance

Les dernières prévisions publiées ce matin par le National Hurricane Center qui est le centre officiel chargé du suivi des cyclones dans l'atlantique nord, sont plutôt défavorables pour l'Arc des Antilles. L'agence table sur une trajectoire en direction des petites Antilles et un système s'intensifiant jusqu'à atteindre le stade d'ouragan.

Le phénomène est encore très éloigné de l'arc antillais soit à plus de 2000 km de distance plein est. Un éventuel impact ne devrait pas avoir lieu avant la deuxième partie de semaine prochaine, ce qui laisse largement du temps pour voir venir et de confirmer ou pas la menace.

Néanmoins, la population de l'ensemble des petites Antilles sont invitées à suivre avec attention l'évolution de la situation cyclonique ces prochains jours via les canaux d'informations officiels. Vigilance également vis à vis des fausses rumeurs qui risque de pulluler sur les réseaux sociaux.

PR

  • Source : NHC
  • Image d'illustration : Météo France Antilles Guyane

ouragan

Ajouter un commentaire