20180302

Futur Dumazile, ça se précise!

L'activité convective au nord-est de Madagascar montre des signes évidents d'organisation. Un début de courbure cyclonique est visible sur l'imagerie satellitaire, signe que la cyclogenèse est lancée. Dans le même temps, le CMRS de la Réunion a publié son premier bulletin cyclone concernant la perturbation.

Situation en cours

A 10h ce matin (heure de la Réunion), la perturbation tropicale était située par 13.5 Sud / 53.6 Est, soit à environ 845 km au nord nord-ouest de la Réunion. Le système se déplaçait en direction du sud sud-ouest à la vitesse de 9 km/h. La pression centrale estimée est de 1002 hPa, signe d'un creusement en cours. 

La passe ASCAT de ce matin à 06:04utc, met en évidence l'amélioration de la circulation dépressionnaire par rapport à hier. Celle-ci est à présent mieux définie. Des vents de 30 nœuds sont décelables sur le quadrant Est de cette circulation. L'activité convective est quant à elle toujours essentiellement présente sur la façade équatoriale du système et déficitaire sur sa partie sud-ouest. L'évolution des dernières heures laissent présager qu'un creusement plus rapide pourrait avoir lieu aujourd'hui.

Animation satellite futur Dumazile ©cimss

Animation satellite de la perturbation tropicale futur Dumazile ©cimss

Depuis la nuit dernière, l'activité convective au sein de la zone de convergence intertropicale entre le nord-est de Madagascar et Agalega, montre des signes patents d'organisation. Cette dernière est sous l'influence directe de cette activité pluvio-orageuse. Les cumuls sur 24h sont significatifs. Selon le Mauritius Meteorological Services, il a été relevé 120 mm entre 4h hier et 4h ce matin.

Un transite entre Madagascar et la Réunion de plus en plus probable

Les modèles de prévision numérique semblent à présent accorder leur violon. Si une tendance globale pour une descente sud était envisagée depuis plusieurs jours, des différences notables persistaient avec un faisceaux de trajectoire encore bien trop large, allant des côtes Est de Madagascar à la Réunion. Depuis hier, on assiste à un resserrement assez net, avec un scénario basé sur un transite entre Madagascar et la Réunion. Les prévisions de Météo France sont en accord avec ce scénario, dans la mesure ou un passage à équidistance de part et d'autre est envisagé.

Simulation ecmwf futur Dumazile ©NOAA

Simulation des membres de l'ensembliste du modèle européen IFS concernant futur Dumazile. La probabilité d'un impact direct sur les terres habitées apparaît en l'état actuel des prévisions très faible ©NOAA

Le stade de tempête tropicale modérée est envisagé pour demain d'après les prévisions du CMRS. Un baptême du nom de DUMAZILE est donc très probable d'ici les prochaines 24h. En termes d'intensité, les conditions environnementales sont favorables pour permettre au moins au système d'atteindre le stade de cyclone tropical. Sur ce point, il y a divergence entre le modèle européen IFS qui anticipe un creusement moins rapide, et, le modèle américain GFS qui est beaucoup plus agressif dans sa prévision. La vérité se trouve peut-être entre ces deux scénarii.

Un passage au plus près de la Réunion probablement lundi

Sur cette trajectoire, un impact direct sur les terres habitées semble s'écarter, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Néanmoins, dans ce genre de situation, les Mascareignes sont généralement concernés par la convergence située à l'Est du système. De fait, si les prévisions actuelles se confirment, les îles sœurs doivent s'attendre à une nette dégradation du temps surtout à partir de la nuit de samedi à dimanche et ce jusqu'au début de semaine prochaine.

Un passage au plus près des Grandes Mascareignes et notamment de la Réunion est prévu dans la journée de lundi. Fortes précipitations, vents forts (probablement pas d'ordre cyclonique) et forte houle devraient donc rythmer le temps de ces prochains jours sur les îles sœurs. La situation est donc à suivre de très près pour les habitants de la côte Est de Madagascar, de la Réunion et Maurice.

PR

Source : CMRS de la Réunion / NOAA

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire