MEDIA SOCIAL SPECIALISE SUR LES CYCLONES ET LES EVENEMENTS METEOROLOGIQUES DANS L'OCEAN INDIEN ET LE MONDE

 

Emraude kb

EMERAUDE le 7e de la saison

L'océan indien sud s'est tu depuis URIAH. Profitant du retour en phase humide de l'oscillation MJO, notre océan voit l'activité cyclonique se réveiller au centre du bassin avec Emeraude. Au cours d'une saison marqué par des systèmes ayant eu des difficultés dans leurs cyclogenèses, Emeraude se démarque en devenant cyclone tropical en l'espace de 24 heures et ce n'est peut-être pas fini.

Emeraude un système préssé

Emeraude ne perd pas son temps avec une cyclogenèse exécutée à la vitesse grand V. Le 14 mars, une zone suspecte associée à une faible circulation dépressionnaire et située à la limite de la zone de responsabilité australienne est prise en charge par la Navy. Dans le même temps, les modèles commencent à prendre aux sérieux le minimum avec un signal de cyclogenèse de plus en plus marqué. Le 15 à 12z, le CMRS de la Réunion diffuse ses premiers bulletins concernant le système qui est directement analysé comme Dépression Tropicale. Le 16 à 00z, le stade de Tempête Modérée atteint, le Mauritius Meteorological Services baptise le système Emeraude. Au cours de cette journée du 16, l'intensification se maintient à un rythme rapide devenant Forte Tempête à 6z et Cyclone à 12z. Finalement, il n'aura fallu que 24H à Emeraude pour passer du stade de Dépression Tropicale à celui de Cyclone Tropical.

Cyclone Très Intense à venir ?

L'imagerie satellite de 12z, laisse apparaître un cyclone avec cœur extrêmes réduit et dans lequel se trouve un œil de petite taille. Les conditions environnementales sont favorables à la fois en surface et en altitude, ce qui a permis à Emeraude une intensification soutenue et sans contrainte. Dans son bulletin de 12z, le CMRS de la Réunion envisage le stade de Cyclone Très Intense, grâce à cet environnement prévue rester favorable. Néanmoins, si la petite taille du système a facilité la cyclogenèse et un creusement significatif rapide, Emeraude reste vulnérable à la moindre évolution des conditions environnementales. Des variations d'intensité (parfois extrêmes), typique des systèmes de petites tailles sont possibles, rendant les prévisions d'intensité complexe. Concernant la trajectoire, l'incertitude est également élevée, même si le scénario retenue par Météo France est un déplacement en direction de l'Est Sud-Est, avant un recourbement progressif vers le sud-Ouest d'ici les prochaines 72 à 96h. Tout cela se passant au centre de l'océan indien sud, il n'y aucun danger pour les terres habitées.

PR

Source : Météo France/NRL

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire