Deux systèmes sous surveillance dans l'océan indien sud-ouest

L'activité convective au sein de la zone de convergence intertropicale est forte dans le bassin sud-ouest de l'océan indien. Dans le même temps, les modèles de prévision numérique suggèrent de manière un peu plus prononcé un ou plusieurs signaux de cyclogenèses pour la dernière décade de ce mois d'avril. 

Une dégradation sur le nord-est de Madagascar et sur les Mascareignes ?

L'imagerie satellitaire de l'océan indien sud-ouest montre une activité convective marquée au nord-est de Madagascar et surtout dans le secteur de Diego Garcia. Ces deux zones sont actuellement sous surveillance dans la mesure où des signaux de cyclogenèses plus ou moins convaincants sont suggérés par les modèles.

Le potentiel de développement concernant le minimum au nord-est de Madagascar semble limité selon les membres du réseau IFS à 00z. Ce système est prévu opter pour une trajectoire de secteur sud-est d'ici les prochaines 48h, le faisant transiter le long du nord-est malagasy et le rapprochant des Mascareignes. Les modèles déterministes américains GFS, NAVGEM et européen UKMO sont plutôt en bon accord sur ce scénario.

Minimum 93S au nord-est de Madagascar ©IMD

Minimum 93S au nord-est de Madagascar ©IMD

En termes d'intensité, les modèles sont également en accord pour un phénomène d'intensité anecdotique qui n'atteindrait pas le stade du baptême. Néanmoins, celui-ci pourrait apporter une dégradation significative sur le nord-est de Madagascar dès dimanche et sur le secteur Réunion/Maurice en début de semaine prochaine. 

96S, encore trop flou

Le minimum localisé à l'Est de Diego Garcia et numéroté 96S par la Navy présente une masse nuageuse importante, s'étendant de 65E à 85E. La circulation dépressionnaire associée devrait s'améliorer en même temps que se renforce les vents d'ouest équatoriaux.

Zone suspecte 96S à l'est de Diego Garcia ©IMD

Zone suspecte 96S à l'est de Diego Garcia ©IMD

Selon l'ensembliste du modèle IFS, ce système présente dans la simulation de ce samedi à 00z plus de potentiel pour se développer. Un creusement significatif est suggéré par le modèle européen vers le milieu de semaine prochaine suivi d'un renforcement marqué alors qu'il se déplace en direction de l'ouest. Le modèle UKMO anticipe également un renforcement important mais avec une trajectoire opposée, direction le sud-est.

En revanche, le modèle américain GFS à 00z est nettement plus mesuré en proposant un système dont le développement serait beaucoup plus modeste. Cela vient pour l'instant tempérer le scénario d'un système de forte intensité comme suggéré par les deux modèles européens.

 

Deux systèmes à suivre

En résumé, nous avons deux systèmes à suivre ces prochains jours. Le premier système situé le plus à l'ouest, bien qu'ayant un faible potentiel de développement, devrait apporter une dégradation significative du temps ce weekend sur le nord-est de la Grande Île, mais aussi et si cela se confirme, sur le secteur Réunion/Maurice en première partie de semaine prochaine.

Quant au système situé à l'est de Diego Garcia (96S), son avenir est encore trop incertain. La différence de scénario relativement marqué entre le modèle européen IFS et le modèle américain GFS, maintient une grosse incertitude sur son développement futur. 

A suivre...

PR

  • Source : ECMWF / Tropical Tidbits / UKMO / Weather.us 
  • Image d'illustration : Kobus Botha

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire