Depression mousson

Dépression de mousson dans le Golfe du Bengale

Une dépression de mousson évolue actuellement dans l'océan indien nord, plus exactement dans le sud-est du Golfe du Bengale. Ce matin, le centre du système était situé approximativement vers 12.0º N et 88.0 ºE. La dépression se déplaçait à 35 km/h en direction du nord-ouest selon le CMRS de New Delhi.

Dépression de mousson dans le Golfe du Bengale

Quelques jours après le cyclone tropical OCKHI en Mer d'Arabie, l'océan indien nord continue d'être actif. Cette fois-ci, c'est du côté du Gofe du Bengale que se concentre l'activité dans ce bassin cyclonique. Une zone suspecte initialement numérotée 93W et originaire du Golfe de Thaïlande s'est organisée en une dépression de mousson en pénétrant dans l'océan indien nord. Lors du dernier point effectué par le centre des cyclones de New Delhi, le système était localisé dans le sud-est du Golfe du Bengale à environ 830 km au sud-est de Gopalpur (Inde) et à 875 km à l'est-sud-est de Machillipatnam (Inde).

Selon les prévisions, la dépression est prévue se déplacer vers le nord-nord-ouest et atteindre les côtes de l'Inde au niveau du nord d'Andhra Pradesh et du sud Odisha le 9 décembre probablement dans la matinée. Le système qui a une structure de type dépression de mousson, ne devrait pas évoluer en système dépressionnaire tropical classique avant de toucher terre et donc rester un système de faible intensité.

C'est quoi une dépression de mousson?

Selon la description faite par Météo France, les dépressions de mousson sont caractérisées par leurs grandes tailles, avec un diamètre de la première isobare fermée de l'ordre de 1.000 km, une masse nuageuse peu ou mal organisé et présentant souvent une bande convective dans le demi-cercle est ou ouest, un centre mal défini, et une distribution des vents inversée avec au centre de la dépression des vents faibles sur un diamètre de 150 à 200 km, entourés par une bande de vents forts (grand frais à coup de vent).

Dans certains cas, si les conditions le permettent et si le système en a le temps, ces dépressions de mousson peuvent évoluer dans une structure de dépression classique, en développant un noyau central de convection profonde et persistant. Le cyclone tropical intense GAMEDE responsable de pluies exceptionnelles sur la Réunion en février 2007, en est un des exemples les plus remarquables du bassin sud-ouest de l'océan indien. Ce cyclone dont la particularité était sa grande taille, est très probablement la résultante d'une cyclogenèse débutée sous forme de dépression de mousson.

Et Dumile alors...

Plus près de nous, on peut citer le cyclone tropical DUMILE qui a suivi le même cas de figure lors de la saison cyclonique 2012/2013. Le système qui transita à 100 km à l'ouest de la Réunion le 3 janvier 2013 et qui représenta la menace cyclonique la plus sérieuse depuis GAMEDE à l'époque, avait également été à l'origine une dépression de mousson. Contrairement à GAMEDE, la transition fut nettement plus laborieuse pour DUMILE, qui prit beaucoup de temps avant de passer d'une structure de type dépression de mousson à une structure classique. Malgré tout, cela n'a pas empêché le système d'atteindre le stade de cyclone tropical au moment de son passage au plus près de la Réunion. 

PR

  • Source : CMRS New Delhi / Météo France Océan Indien
  • Image d'illustration : IMD - Dépression de mousson le 07/12/2017 à 06:30utc

bassin nord