20180322

Démonstration de force du cyclone tropical MARCUS

Le cyclone tropical MARCUS continue de nous faire une formidable démonstration de force. Ce système écrase à plat de couture la concurrence avec ses vents moyens de 230 km/h et ses rafales de 325 km/h. Heureusement que ce sacré phénomène reste loin de toute terre habitée.

Des rafales de 325 km/h

Le cyclone tropical MARCUS est devenu comme prévu une véritable machine de guerre dans la nuit de mercredi à jeudi. Dans son bulletin technique de 00z, le Bureau Of Meteorology estime les vents moyens à 230 km/h associés à des rafales en mer de 325 km/h, pour une pression centrale de 916 hPa.

MARCUS prévision trajectoire et intensité ©BOM

Avec des vents de cette intensité, on est bien en présence d'un cyclone tropical très intense. MARCUS est sans contestation possible le cyclone le plus intense de cette saison cyclonique 2017/2018 sur l'ensemble de l'océan indien sud. 

Ce renforcement significatif fait suite à un cycle de remplacement du mur l’œil, qui démontre une fois de plus à quel point ce mécanisme concourt au processus d'intensification ou de ré-intensification des cyclones tropicaux intenses.

Les toutes dernières images satellites montrent une dégradation de la signature satellite, traduisant une tendance à l'affaiblissement.

Nouveau système, nouvelle menace ?

MARCUS ne représente pas de danger pour l'Australie, sa trajectoire le faisant s'éloigner vers l'ouest. Un recourbement vers le sud-est pourrait ramener le système vers le sud-ouest de l'Australie mais à un stade d'affaiblissement déjà très avancé.

Prévision intensité et trajectoire système en mer d'Arafura ©BOM

En revanche, un système dépressionnaire situé en mer d'Arafura, devrait se creuser significativement au nord du continent maritime d'ici les prochaines 24h. Selon les prévisions, une trajectoire de type parabolique inversée pourrait emmener ce futur système à s'enfoncer dans le Golfe de Carpentaria tout en s'intensifiant

Appel à la vigilance

Si le niveau de confiance concernant ces prévisions est pour l'instant jugé par les services météorologiques australiens comme faible, les autorités appellent la population habitant le nord-est du territoire nord et le nord du Queensland notamment l'ouest de la péninsule de Cap York à se préparer à toute éventualité.

PR

  • Source : Bureau Of Meteorology
  • Image d'illustration : IMD

bassin sud est

Ajouter un commentaire