Gita mf nc 2

Cyclone GITA : Pré-alerte cyclonique en Nouvelle Caledonie

Le cyclone tropical GITA qui maintient un déplacement vers l’Ouest continue de se rapprocher de la Nouvelle-Calédonie. La pré-alerte cyclonique est en vigueur sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie depuis 16h locales.

Pré-alerte cyclonique depuis 16h en Nouvelle Calédonie

Lors du point cyclone publié par Météo France Nouvelle Calédonie ce jeudi 15 février à 11h00 locales, le cyclone tropical intense GITA, était situé par 21.5 Sud 174.3 Est, soit à environ 800 km à l'est de la captiale Nouméa. GITA qui s'est affaibli reste un cyclone dangereux associé à une pression centrale de 950 hPa, à des vents estimés à 170 km/h et des rafales de l'ordre de 230 km/h. La houle d'est sud-est dépasse déjà 3m sur Maré, l’île des Pins et l'extrême Sud-Est. L'imagerie satellite a montré que le cyclone présentait en début de journée un œil plutôt large.

GITA se déplaçait en direction de l'ouest à la vitesse de 15 km/h et continue donc de se rapprocher sensiblement de la Nouvelle Calédonie. L'évolution de la situation a conduit les autorités à déclencher la pré-alerte cyclonique à 16h locales. Le système d'alerte cyclonique en Nouvelle Calédonie comprend 4 phases. La pré-alerte qui représente le premier niveau est un appel à l'attention. Durant cette phase, il est demandé à la population de :

  • Suivre l’évolution du phénomène et écouter les consignes spécifiques à la situation, diffusées par les médias.
  • Sans obligation particulière avérée, ne pas planifier d’activité en extérieur de longue durée.
  • Faire le plein de carburant des véhicules.
  • Constituer une trousse de premiers secours.
  • Renforcer les infrastructures des bâtiments (hauban, toiture…) en veillant à enlever tout objet pouvant devenir un projectile.
  • Contrôler les systèmes d'évacuation d'eau pluviale (chéneaux, gouttières…).
  • Élaguer les arbres à proximité des habitations.
  • Réaliser un stockage d’eau minérale convenable, de denrées (aliments ne nécessitant pas forcément de cuisson) et divers matériels (bougies, outils, lampes, ruban adhésif, serpillières, seaux, radio, piles, médicaments…), le cas échéant dans des contenants étanches.
  • Amarrer les embarcations dans les règles de l’art, le cas échéant en respect des consignes propres à chaque capitainerie.

Dégradation prévue dans la nuit de vendredi à samedi

Le cyclone est prévu poursuivre une trajectoire ouest à ouest sud-ouest, avec un passage à 200 km au sud-est de Maré vendredi après-midi, puis entre 100 et 150 km au sud-est de l'île des Pins dans la nuit de vendredi à samedi selon Météo France Nouvelle Calédonie. C'est donc sur une large moitié sud du pays que le phénomène se fera ressentir. La distance de passage au plus près déterminera le degré d'impact. La première conséquence du cyclone est la houle cyclonique qui s'amplifiera à partir de la nuit prochaine, pour atteindre 4m à 4.50m sur Maré et l'Ile des Pins et à plus de 3m sur Lifou. Lors du transite au plus prés, elle pourra atteindre 5m à 6m sur l'île des Pins d'après Météo France.

 

Il est prévu que les vents les plus forts déferlent vendredi soir, avec des rafales de secteur ouest proches de 120 km/h sur l'île des Pins et de 100 km/h sur Maré. La partie la plus exposée sera l'extrême Sud, jusque sur la région de Nouméa. De violentes rafales supérieures à 100 km/h sont aussi possibles dans les vallées du sud de la côte Est précise l'agence météorologique. A ces vents violents vont s'ajouter de fortes pluies sur l'île des Pins et le sud de la Grande-Terre dans la nuit de vendredi à samedi. Le scénario privilégié est donc un cyclone qui glisserait à une distance qui permettrait à la Nouvelle Calédonie d'éviter le pire. Néanmoins, l'extrême vigilance est recommandée étant donné qu'une forte dégradation des conditions météorologiques se fera malgré tout ressentir sur les régions impactées.

PR

  • Source : Météo France Nouvelle Calédonie
  • Image d'illustration : Météo France Nouvelle Calédonie

pacifique

Ajouter un commentaire