BLOGS À SUIVRE : VOYAGEOI.COM

Cyclone GELENA : Rodrigues a évité le pire de justesse

10 Février 2019 - 17h00 - Rodrigues s'en sort bien. Il s'en est fallu de peu pour que l'île connaisse les conditions paroxysmiques associées au cyclone intense GELENA.

Gelena

Une nuit angoissante pour les rodriguais

L'évolution du cyclone tropical GELENA aura tenu la population rodriguaise en haleine. Pendant une semaine, les prévisions annonçaient le passage d'un cyclone tropical intense à proximité immédiate des côtes de Rodrigues. Les événements des dernières 24h ont confirmé ces prévisions.

Toute la journée du samedi 09, nous l'aurons passé à suivre l'approche finale de GELENA. Comme prévu, l'oeil du cyclone a transité à environ 50 km au Sud-Ouest de l'île, qui a donc été sous l'influence du coeur du météore. Ainsi, Rodrigues a connu des conditions cycloniques et des rafales qui ont localement dépassé les 150 km/h. La plus forte rafale aura été de 165 km/h à Pointe Canon.

cyclone Gelenacyclone GelenaLa nuit dernière a été angoissante pour les rodriguais, en raison des fortes rafales qui ont balayé l'île au plus fort de la dégradation. D'ailleurs, de nombreux commentaires de gens inquiets ont été partagés sur ma page Facebook, comme peut le témoigner ces quelques captures d'écrans ci-dessus.

Arbres couchés, toitures endommagées ou arrachés et privation d'électricité pour de nombreux foyers, voilà le bilan matériel de GELENA à Rodrigues. En revanche, il n'y a pas de perte en vie humaine de signaler jusqu'à présent, ce qui est une bonne nouvelle.

Rodrigues évite le pire

Malgré les dégâts constatés, on peut tout de même dire que l'île a eu beaucoup de chance dans son malheur. Dans les ultimes instants qui ont précédé le passage au plus près du système, plusieurs événements ont contribué à limiter l'impact du cyclone tropical intense sur Rodrigues.

Tout d'abord, le phénomène a connu une légère phase d'affaiblissement juste avant que le core de GELENA n'aborde franchement la dépendance mauricienne. Un deuxième cycle de remplacement du mur de l'oeil est peut-être à l'origine de cette perte d'intensité avant impact.

Micro-onde cyclone GELENA

©NRL

Enfin, une légère inflexion Sud a été observée durant l'approche finale. De fait, l'île a évité in-extrémis la zone où sont localisées les conditions paroxysmiques associées au cyclone. Les images micros-onde ci-dessus à 2230z et 0039z montrent que l'anneau de convection intense n'a fait qu'effleurer l'Ouest de l'île.

Si cette zone avait traversé Rodrigues, les conséquences auraient été nettement plus dramatiques et il est probable que GELENA aurait été aussi violent que le fut CELINE en février 1979.

Plus d'alerte cyclonique mais un avis de forte houle

À 16h, le cyclone qui a logiquement continué de s'affaiblir, était situé à plus de 200 km au Sud-Est de Rodrigues. C'est la fin d'un épisode qui aura mobilisé le blog pendant plus d'une semaine. Si les prévisions de cyclogenèses furent chaotiques en raison de l'hésitation marquée des modèles de prévisions numérique, la suite se sera déroulée comme sur des roulettes. Dès lors que la cyclogenèse était lancée, les prévisions auront été particulièrement efficaces. 

Cet article met ainsi un terme au suivi de GELENA qui à présent ne représente plus de menace pour les terres habitées. Bien que toute alerte soit levée à Rodrigues, je recommande toutefois à la population la prudence, notamment en raison de la houle qui est encore forte. D'ailleurs, un avis de forte houle est en cours depuis 13h et valable jusqu'à lundi 12h.

PR

Image d'illustration : Jameer Anas via Storm Tracking

Soyez les premiers informés dès la formation d'un cyclone ou du déclenchement d'une alerte cyclonique dans l'océan indien en vous inscrivant

Je m'inscris

bassin sud ouest

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire