Cyclogenèse à venir au nord-ouest de l'Australie ?

Un minimum dépressionnaire numéroté 91S et évoluant au dessus du nord de l'Australie est actuellement sous surveillance. Cette zone de basse pression pourrait en regagnant la mer se creuser significativement dès ce weekend selon les services météorologiques australiens.

Onde de Rossby à défaut d'oscillation de Madden-Julian

Après l'épisode CEBILE, l'océan indien sud s'est mis en mode sommeil. L'oscillation de Madden-Julian (MJO) qui avait impulsé la forte activité cyclonique du mois de janvier dans le bassin sud-ouest, s'est décalée vers le pacifique. Alors que l'activité convective a faibli dans l'océan indien sud, elle s'est à contrario renforcée dans le pacifique, favorisant l'activité cyclonique avec la formation du puissant et dangereux cyclone tropical GITA, qui vient de frapper sévèrement les Tonga. Il s'agit du cyclone le plus violent à avoir impacté les Tonga au cours de ces 60 dernières années selon les services météorologiques australiens.

Le minimum 91S sur le nord de l'Australie qui est sous surveillance (NOAA)

Animation satellite du minimum 91S sur le nord de l'Australie qui est sous surveillance (NOAA)

Bien que nous soyons entrés dans le cœur de la saison cyclonique, période généralement la plus propice à la survenue d'épisode cyclonique, le contexte climatique actuel est marqué par un MJO en phase sèche, défavorable à l'activité cyclonique, d'où cette pause constatée dans l'océan indien sud. Cependant, le déferlement d'une onde de Rossby équatoriale au dessus du nord de l'Australie, pourrait bien servir de roue de secoure à défaut de MJO, pour dynamiser l'activité convective dans cette zone. Cette ondulation servirait de tremplin à la zone suspecte 91S qui évolue en ce moment sur les terres nord australiennes, avec pourquoi pas, une cyclogenèse à la clé.

Le risque de formation d'une tempête devient modéré vendredi

Ce minimum qui est donc encore sur terre, est prévu poursuivre un déplacement ouest sud-ouest aujourd'hui et demain. Le système est susceptible de quitter les côtes et d'émerger sur l'océan indien vendredi. Au dessus des eaux chaudes du nord-ouest de l'Australie, le minimum rencontrerait des conditions lui permettant de se creuser significativement. Les modèles de prévision européen (IFS) et américain (GFS) anticipent une cyclogenèse dans cette zone, mais avec des timings et des scénarios extrêmement différent.

 

Le modèle européen est agressif dans ses simulations, avec un système significatif dès ce weekend et présentant rapidement une menace majeure pour les côtes ouest australienne. De son côté, le modèle américain ne voit pas de développement marqué avant le début de la semaine prochaine, et propose un système qui s'éloignerait des côtes. Les services météorologiques de l'Australie estiment que le risque de formation d'une tempête tropicale devient "modéré (20 à 50%)" à partir de vendredi dans le secteur Ouest Australien. A suivre.

PR

  • Source : Bureau Of Meteorology
  • Image d'illustration : RealEarth
E-mail

bassin sud est

Ajouter un commentaire