Le contexte redevient propice à l'activité cyclonique dans l'océan indien Sud

  • Par
  • Le 31/01/2020 à 17:29
  • Dans Blog Cyclone
  • 0 commentaire

31 Janvier 2020 : Le contexte devrait devenir propice à la cyclogénèse dans l'océan indien Sud. Un ou plusieurs systèmes pourraient tenter de se développer au cours de la première décade du mois de Février sur toute la largeur du bassin.

L'océan indien bientôt en mode "actif"

L'activité cyclonique actuellement en pause, devrait redémarrer à partir du début du mois de Février sur l'ensemble de l'océan indien Sud. Le flux de mousson, en provenance de l'hémisphère Nord, s'établit sur toute la largeur du bassin, aidé par le déferlement d'une phase active de l'oscillation de Madden-Julian (MJO). Dans le même temps, le flux d'alizé en provenance des hautes pressions subtropicales est bien présent.

Alize mousson ocean indien IFS 31012020

La combinaison de ces facteurs météorologiques, aura pour conséquence le renforcement de la Zone de Convergence Intertropicale (ZCIT). Au sein de cette ZCIT, qui est la pouponnière des tempêtes tropicales, plusieurs circulations dépressionnaires vont tenter de se mettre en place. Une ou plusieurs d'entres-elles pourraient réussir à se creuser significativement.

Cyclogenèse potentielle dans l'océan indien Sud-Ouest

Au cours des prochains jours, l'apparition de zone suspecte dans l'océan indien Sud sera scrutée de très près. Celles-ci seront les points de départ des tentatives futures de cyclogenèse. Les principaux modèles de prévision numérique, s'accordent à développer significativement un ou plusieurs systèmes dépressionnaires sur la partie centrale de l'océan indien Sud à partir de la semaine prochaine. 

Zone d activite potentielle sud ouest

Il est à noter que l'ensemble des modèles suggèrent un système mature, évoluant au centre de l'océan indien, potentiellement sur une trajectoire Est. Ce scénario se base sur le fait que les conditions environnementales sont prévues favorables dans ce secteur au cours des prochains jours. Dans son bulletin ZCIT du 31 Janvier, le CMRS indique que les conditions en altitude s'annoncent très favorables (faible cisaillement et bonne divergence).

Toutefois, certains modèles développent deux circulations relativement rapprochées qui pourraient interagir entre elles (scénario IFS & GFS). Cette situation serait intéressante à suivre si elle venait à voir le jour. Mais, tout cela reste encore très hypothétique étant donné l'échéance élevée. Pour l'heure, le CMRS de la Réunion estime que le risque de formation d'une tempête tropicale devient modéré (30 à 60%) au Sud-Est de Diego-Garcia à partir de mardi et modéré (30 à 60%) au Sud-Ouest de Diego-Garcia à partir de mardi.

Cyclogenèse potentielle dans l'océan indien Sud-Est

Enfin, une cyclogenèse pourrait également avoir lieu à l'extrémité orientale de l'océan indien Sud. En effet, un minimum dépressionnaire devrait se creuser sur le Nord de l'Australie à partir de dimanche. Ce système qui va se diriger vers l'Ouest est prévu émerger dans l'océan indien en fin de journée de mardi ou dans la nuit de mardi à mercredi prochain. Au contact des eaux chaudes et profitant de conditions environnementales a priori favorables, cet éventuel futur système pourrait se creuser significativement.

Zone d activite potentielle sud est

Mais, ce scénario qui est porté par les modèles euro IFS et UKMO, est contredit par le modèle américain GFS. Selon ce dernier, le système mettrait plus de temps à émerger, ce qui dans ce cas, réduirait fortement la probabilité d'assister à une cyclogenèse. 

Nous verrons assez rapidement lequel de ces deux scénarios aura été dans le vrai. À suivre.

PR

prévision d'activité cyclonique

Ajouter un commentaire