MEDIA SOCIAL SPECIALISE SUR LES CYCLONES TROPICAUX ET LES ALEAS METEO DANS L'OCEAN INDIEN

 

Bian saison cyclonique 2016 2017

2016/2017 une saison cyclonique peu active

Le 30 juin prochain s'achèvera l'année cyclonique 2016/2017 de l'océan indien sud. Il est temps pour nous de faire le bilan de la dernière saison cyclonique grâce aux chiffres et statistiques de Météo France et du Bureau Of Meteorology.

11 systèmes baptisés sur l'ensemble de l'océan indien sud

La saison cyclonique 2016/2017 fait suite à une saison 2015/2016 peu active en raison d'un épisode El Nino particulièrement fort. Malgré un départ précoce avec la tempête ABELA en Juillet 2016 et la dépression Subtropicale BRANSBY en octobre 2016, une importante anomalie sèche plombera toute la première partie de saison dans le bassin sud-ouest de l'océan indien avec pour conséquence une incroyable absence d'activité cyclonique durant les mois de décembre 2016 et janvier 2017. Il faudra attendre le mois de février pour que l'activité redémarre avec le cyclone CARLOS. Du côté du bassin sud-est, c'est l'éphémère et anecdotique YVETTE qui lance la saison au cours du mois de décembre. Au final, c'est 11 systèmes qui ont été baptisés sur l'ensemble de l'océan indien sud, 6 côté sud-ouest (ABELA, BRANSBY, CARLOS, DINEO, ENAWO, FERNANDO) et 5 côté sud-est (YVETTE, BLANCHE, CALEB, ERNIE et FRANCES). C'est légèrement mieux que pour la saison 2015/2016 ou seul 9 systèmes furent baptisés. L'océan indien sud vient donc de vivre 2 saisons cycloniques consécutives avec une activté largement en dessous de la normale. 

saison cyclonique 2016-2017 (Météo France)

ERNIE le Roi de la saison 2016/2017

Le cyclone tropical très intense ERNIE qui a évolué dans le bassin sud-est de l'océan indien du 5 au 10 avril 2017, détient le titre de cyclone le plus intense de la saison 2016/2017 devant ENAWO. Il détient même pour l'instant le titre provisoire du cyclone le plus puissant de l'année 2017, en attendant que l'hémisphère nord monte en puissance, notamment le pacifique ouest. Ce système a surpris les météorologues du Bureau Of Meteorolgy de Perth par l'intensité atteint. Les modèles de prévisions ont mal appréhendé le phénomène en simulant un système d'intensité modérée initialement. ERNIE a atteint son pic d'intensité en fin de journée du 8 avril 2016 avec des rafales estimées à 315 km/h. Fort heureusement, le cyclone a évolué loin de toutes terres habitées.

CARLOS, DINEO et ENAWO

2016/2017 a été une saison peu active dans le bassin sud-ouest de l'océan indien avec seulement 6 systèmes baptisés. Néanmoins, cela n'aura pas empêché les terres habitées d'être impactées directement ou indirectement. Les premières concernées furent les îles soeurs (la Réunion et Maurice) avec la Tempête CARLOS. Bien que de faible intensité et particulièrement affaibli par une contrainte d'altitude importante, le système provoque des pluies bénéfiques pour les Grandes Mascareignes durant la première quinzaine de février. DINEO ne sera pas aussi clément que CARLOS. Le Mozambique et plus particulièrement la province d'Inhambane en fera les frais. Dans la nuit du 15 au 16 février DINEO frappe le Mozambique après avoir réussi à atteindre in-extremis le stade de cyclone tropical. Enfin, Madagascar paie le plus lourd tribut de cette saison 2016/2017. Le 7 mars, la région nord-est de la Grande Île est frappée de plein fouet à proximité d'Antalaha par le puissant cyclone intense ENAWO. Les rafales supérieures à 200 km/h accompagnées de fortes précipitations ont provoqué des ravages importants sur les zones impactées. Après avoir balayé le nord-est, ENAWO traverse l'île du nord au sud. On compte plus de 80 morts et de nombreux sinistrés. Le cyclone est venu mettre un terme à la période d'accalmie observée sur la côte nord-est et est de Madagascar, depuis la tempête CHANDA et le cyclone intense GIOVANNA lors de la saison 2011/2012.

PR

Source : CMRS de la Réunion / Bureau of Meteorology

bassin sud est bassin sud ouest

Ajouter un commentaire