Niagara en crue

Un été 2016/2017 plus sec et chaud à la Réunion

Météo France Océan Indien vient de publier le bilan de la saison des pluies 2016/2017. Comme chaque année à la fin de la saison chaude, l'agence météorologique dresse un état des précipitations et des températures qui ont concernées la Réunion durant la période estivale.

2016/2017 au 8ème rang des plus sèches depuis 46 ans

Sans surprise, la pluviométrie est déficitaire. La saison des pluies 2016/2017 affiche un déficit de -25% par rapport à la moyenne 1981-2010. Selon la station du Chaudron, cette saison se classe comme étant la 8eme plus sèche depuis 46 ans. Les zones ou le déficit est particulièrement marqué sont le Sud Sauvage, le Volcan, Sainte-Rose, La Plaine des Palmistes, les hauts de St-Denis et les hauts de St-Benoît avec un record de déficit à Takamaka note Météo France. Le mois de Janvier 2017 fut particulièrement sec, avec un déficit de 70% par rapport à la normale. Il faudra attendre le mois de février pour que se lance la saison des pluies 2016/2017, avec notamment l'épisode CARLOS qui apporte enfin des pluies abondantes les 5,6 et 7 février. Malgré tout, le bilan pluviométrique du mois affiche encore un déficit de 15% par rapport à la moyenne. La fin de la sécheresse intervient finalement au mois d'avril, avec des précipitations plus conformes, mais avec tout de même un contraste important d'une région à l'autre (secteur ouest largement excédentaire et hauteurs de l'est fortement déficitaires).

2016/2017 au 4e rang des saisons les plus chaudes

La saison estivale 2016/2017 s'avère être une des plus chaudes de ces 46 dernières années. La température moyenne durant la période décembre 2016 à avril 2017 est supérieure de +0.50° par rapport à la normale 1981-2010 selon Météo France. Cette saison se classe au 4e rang des saisons les plus chaudes, la première place étant détenue par la saison 2015/2016, marquée par un épisode el Nino parmi les plus significatives de l'histoire. Si l'on regarde les températures moyennes cette fois-ci par journée, l'écart par rapport à la normale est encore plus élevé puisqu'il est supérieur de +0.74% et se classent au 2e rang derrière 2015/2016, indique Météo France.

Des saisons des pluies plus secs et plus chaudes?

Le bilan de cette saison des pluies amènent à se poser des questions. Si l'on observe les chiffres au cours des 10 dernières années, il est aisé de constater que la pluviométrie est plus souvent déficitaire qu'excédentaire. Le constat est nettement plus troublant lorsqu'il s'agit des températures. Depuis la saison 2000/2001, les températures sont constamment au-dessus de la normale, 2015/2016 étant la plus chaude. Seul les saisons 2001/2002 et 2007/2008 ont été en dessous de la normale. Bien entendu, nous nous garderons de parler d'une preuve du dérèglement ou réchauffement climatique et préférons laisser les spécialistes cogiter sur le sujet. Néanmoins, les données de Météo France montrent qu'au cours des dernières décennies, les saisons des pluies sont plus sèches qu'humides et surtout plus chaudes. Voilà de quoi faire réfléchir et alimenter la farouche controverse existant entre écologistes et climato scepticisques.

PR

Source : Météo France

météo france Réunion