Tendances des prochaines semaines dans l'océan indien

L'océan indien sud a profité du passage d'une phase humide de l'Oscillation de Madden-Julian (MJO) durant le mois de mars pour se ré-activer. Avec l'éloignement du MJO, les conditions pourraient être moins propices à la cyclogenèse au moins jusqu'à la première décade du mois d'avril.

Un mois de mars tendu!

Mars 2018 fut comme attendu marqué par un franc réveil de l'activité cyclonique sur l'ensemble de l'océan indien sud. Le cyclone tropical DUMAZILE et la forte tempête ELIAKIM ont évolué dans le bassin sud-ouest entre le 3 et le 20 mars.

Le bassin sud-est fut le terrain de jeu du cyclone très intense MARCUS, dont l'intensité atteinte lui confère le titre provisoire de cyclone le plus puissant de cette saison cyclonique 2017/2018 sur l'ensemble de l'océan indien sud.

CTTI MARCUS 22/03/2017 à 0632z ©EOSDIS

CTTI MARCUS (océan indien sud-est)  22/03/2017 à 0632z ©EOSDIS

Ces 3 systèmes ont impacté directement ou indirectement les terres habitées. MARCUS en début de parcours traversa les côtes nord australiennes provoquant des conditions fortement dégradées notamment sur Darwin.

DUMAZILE qui a suivi une trajectoire parabolique le faisant transiter entre Madagascar et les Mascareignes, sera responsable d'un épisode pluvieux intense à la fois sur les côtes orientales de la Grande Île et surtout à la Réunion où les cumuls auront été plus que significatifs.

Enfin, c'est ELIAKIM qui aura eu l'impact le plus dramatique. Le 16 mars dernier, le système a directement frappé le nord-est de Madagascar au stade de forte tempête tropicale. L'atterrissage a eu lieu sur la presqu'île de Masoala dans la matinée. Plus de 20 personnes ont perdu la vie suite au passage de la tempête. Les fortes pluies ont provoqué d'importantes inondations et des dégâts majeurs sur le réseaux routiers de la Grande Île.

 

Retour d'un MJO actif en avril

Avec l'éloignement du MJO qui investit à présent le pacifique, le contexte devient moins propices à l'activité cyclonique dans l'océan indien. Même si on ne peut pas exclure totalement une possibilité de cyclogenèse durant cette phase sèche qui s'installe, la tendance globale est une activité cyclonique en berne pour les prochaines semaines.

MJO ECMF ©NOAA

La ligne verte dans le graphique ci-dessus représente les prévisions d'évolution du MJO selon le modèle européen entre le 26 mars et le 9 avril. Selon les tendances du centre européen, l'oscillation serait au porte de l'océan indien en fin d'échéance. Le retour d'une phase humide pourrait donc avoir lieu peu avant la mi-avril.

La saison cyclonique 2017/2018 est-elle terminée?

Les tendances à long termes du modèle européen suggèrent pour le mois d'avril des précipitations supérieures à la normale dans le secteur Mascareignes / sud-est Mascareignes et une anomalie négative du champ de pression atmosphérique sur une large portion du bassin sud-ouest de l'océan indien et au sud-ouest de l'Indonésie (cf carte ci-dessous). 

Anomalie précipitation période avril 2018 ©ecmwf

Anomalie précipitation période avril 2018 ©ecmwf

Anomalie champ de pression période avril 2018 ©ecmwf

Anomalie champ de pression période avril 2018 ©ecmwf - Plus la couleur est bleue foncée, plus il s'agit d'une anomalie négative, c'est à dire une pression atmosphérique plus faible que la normale saisonnière.

L'activité cyclonique connaîtra-t-elle un coup de boost en avril? Le contexte intra-saisonnier pourrait donc être de nouveau favorable grâce au retour du MJO le mois prochain, mais encore faut-il que les conditions en altitude (cisaillement / divergence) soit également favorable ce qui est de moins en moins le cas plus on s'approche de l'inter-saison.

A noter que si il existe des dates de fin de saison cyclonique en fonction des pays, les cyclones n'en tiennent bien évidement pas compte. La saison peut se prolonger avec des cyclogenèses en mai voire en juin, tout comme se terminer dès le mois de mars.

Enfin, dans l'histoire cyclonique du bassin sud-ouest de l'océan indien, avril tient une place un peu particulière, en raison d'événements marquants qui se sont déroulés durant ce mois (cyclone 44 et 45 à la Réunion, cyclone de 1892 à Maurice, cyclone KAMISY en 1984, cyclone FANTALA en 2016 etc...).

PR

Source : ECMWF / NOAA

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire