Dahlia ockhi

Deux tempêtes tropicales dans l'océan indien

Comme le laissaient envisager les modèles de prévisions numériques, l'océan indien est sorti de sa léthargie. Tandis que la tempête DAHLIA a été baptisée par Djakarta hier soir, le CMRS de New Delhi vient de baptiser le système qui évolue à proximité du Sri Lanka du nom de OCKHI.

DAHLIA après CEMPAKA

Le TCWC de Djakarta est sacrément sollicité ces derniers jours. Depuis le début de cette semaine, DALHIA est le deuxième système baptisé après CEMPAKA. Cela fait beaucoup pour un centre peu habitué a autant d'activité. La dernière tempête a avoir évolué dans la zone de responsabilité de Djakarta était BAKUNG en décembre 2014. A 06:00 utc, la tempête tropicale DAHLIA était située par 8.8S et 105.9E et se déplaçait en direction de l'Est à la vitesse de 20 km/h. Selon Djakarta, la pression centrale est de 997 hPa et les vents moyens sur 10 min sont estimés atteindre les 65 km/h, ce qui correspond au stade de tempête tropicale modérée. Les récentes images satellites montrent un système cisaillé pour le moment.

Si le baptême de CEMPAKA peut laisser perplexe, dans la mesure ou le TCWC de Perth ne l'a pas suivi et que le JTWC estime que le stade du baptême n'a pas été atteint, pas de problème pour DAHLIA. Les agences sont globalement en accord sur le futur de ce système. Après un déplacement en direction générale de l'Est, la tempête devrait à échéance +24h bifurquer en direction du sud. Au niveau intensité, DALHIA pourrait se creuser avec la possibilité d'atteindre au moins le stade de forte tempête tropicale d'ici les prochaines 48h à 72h. Au delà, les conditions environnementales se dégraderont avec des eaux trop froides et une augmentation du cisaillement, ce qui devrait entraîner l'affaiblissement de DAHLIA.

OCKHI pour la mer d'Arabie

Généralement, après un premier pic d'activité au cours des mois de mai et juin, le bassin cyclonique nord de l'océan indien connait un second pic durant l'automne boréal. Cette année, il aura fallu attendre la toute fin du mois de novembre pour assister à une cyclogenèse aboutissant sur le baptême d'un système. Depuis le mois de mai, et la tempête MORA, l'océan indien nord était resté silencieux.

Lors du dernier point du CMRS de New Delhi, OCKHI était Située au sud de la péninsule indienne et à 410 km à l'ouest nord-ouest de Galle (Sri Lanka). La tempête se déplace très rapidement en direction de l'ouest nord-ouest à la vitesse de 32 km/h. Le système devrait maintenir un déplacement ouest nord-ouest à nord-ouest et s'enfoncer dans la mer d'Arabie tout en s'intensifiant. Le stade de forte tempête tropicale est probable pour les prochaines 48h. Le dernier système baptisé a avoir évolué en mer d'Arabie était l'exceptionnel cyclone tropical intense MEGH en novembre 2015.

Etant donné la proximité d'OCKHI vis à vis des côtes sud indiennes, de fortes précipitations pourront affecter certaines zones du sud du Tamil Nadu et Kerala durant ces prochaines 24h. Ces pluies peuvent prendre un caractère extrême selon le CMRS de New Delhi dans certaines régions isolées des îles Lakshadweep pour les prochaines 48h. En termes de vents, les rafales ne devraient pas excéder les 85 km/h sur le sud du Tamil Nadu.

Ça bouge partout sauf dans le bassin sud-ouest

Sur les trois bassins cycloniques de l'océan indien, seul le sud-ouest demeure sage. A en croire les modèles de prévisions numériques, il n'y a pas de cyclogenèse de prévu pour le début du mois de décembre. Pour rappel, le CMRS de la Réunion a prévu un début de saison tardif en raison de conditions anormalement sèches sur le centre de l'océan indien sud. Verra t-on un baptême avant la fin de l'année dans ce bassin? A suivre...

PR

  • Source : BMKG / BOM / IMD / JTWC
  • Image d'illustration : Alan Banks

bassin sud est bassin nord