Eosdis 1

Weekend particulièrement pluvieux à Mayotte

Le weekend dernier a été marqué à Mayotte par un épisode pluvieux intense samedi après midi. Ces fortes pluies ont conduit à provoquer une montée des eaux rapides et donc une grosse pagaille sur les routes. Ce sont les premières grosses précipitations depuis le début de cette saison estivales 2016/2017 particulièrement sec pour l'archipel des Comores.

Une grave pénurie en eau

La pluie s'est faite attendre sur l'archipel des Comores. L'absence de précipitation consécutive au début tardif de la saison des pluies a eu pour conséquence de provoquer une grave pénurie en eau sur Mayotte. La production en eau sur l'île au parfum dépend grandement des précipitations. La saison des pluies est donc un moment crucial pour cette île du sud-ouest de l'océan indien qui profite chaque année de la saison chaude pour réalimenter ses réserves après un hiver généralement sec. L'absence de pluie a donc plongé Mayotte et ses habitants dans une grave crise conduisant à des coupures dans l'alimentation en eau sur deux ou trois jours alternativement et la mise en place de "tour d'eau" pour l'approvisionnement. Cette situation impact l'activité, les entreprises tournant au ralenti, mais aussi la vie des Mahorais obligés de se rendre chaque matin sur les tours d'eau pour s'approvisionner. La pénurie en eau engendre un trafic avec d'un côté une suspicion d'augmentation du tarif de la bouteille de 1.5 L par certains commerçants et de l'autre, la vente de jerricanes d'eaux souvent impropres à la consommation, rajoutant des problèmes d'ordre sanitaire. Face à cette grave crise, le gouvernant Français a du prendre des mesures dont un Tanker pouvant transporter 500 00 mètres cube d'eau faisant des allés retours entre la Réunion et Mayotte et la construction d'une usine de désalinisation avant 2020 dans le sud de Mayotte. C'est dans ce contexte difficile qu'est survenue l'épisode pluvieux du weekend.

Le premier épisode pluvieux intense de la saison pour Mayotte

Les fortes pluies qui ont concernées Mayotte samedi ont débuté vers 11h, avant de s'aggraver vers midi rapporte le Journal de Mayotte. Rapidement, les rues ont été inondées rendant la circulation difficile voir impossible. Les cumuls pluviométriques sur 48h étaient plutôt intéressants avec 175 mm à Mamoudzou, 150 mm à Pamandzi, et 160 mm à Dembéni. Ces fortes pluies ont été causées par le renforcement du flux de mousson, entraînant le développement de l'activité convective sur le nord du Canal du Mozambique et donc sur le secteur de l'archipel des Comores. Bien qu'intenses, ces précipitations n'ont pas atteint le seuil de déclenchement de la vigilance forte pluie selon Météo France. 

Les prochains mois s'annoncent humides

Ces fortes pluies mettent en lumière les défaillances du système d'évacuation en eau à Mayotte. Elle pointe également du doigt les incohérences de l'aménagement du territoire Mahorais. Fort heureusement, aucune victime n'est à déplorer. Ces précipitations devraient permettre d'améliorer un peu la situation en termes d'approvisionnement en eau à Mayotte, même si le déficit est très important. En tout cas, pour les prochains mois, le scénario attendu est une pluviométrie supérieure à la moyenne saisonnière dans le secteur de l'archipel des Comores. Espérons que ces pluies attendues seront suffisantes pour permettre à l'île au Parfum de retrouver des niveaux de réserves en eau suffisants pour traverser l'hiver austral 2017 sans encombre.

PR

Source : Météo France Mayotte / Le Journal de Mayotte / Le Monde / EOSDIS

Signaler une faute

Mayotte canal du mozambique