MEDIA SOCIAL SPECIALISE SUR LES CYCLONES ET LES EVENEMENTS METEOROLOGIQUES DANS L'OCEAN INDIEN ET LE MONDE

 

Thermoetre

Un mois de juillet 2017 record à l'île de la Réunion

Météo France Océan Indien vient de publier le résumé climatologique du mois de Juillet pour la Réunion. Ce bulletin mensuel fait un rapide bilan climatique du mois en termes de précipitation et de température. Ce résumé revient également brièvement sur les faits météorologiques marquants de ce mois de juillet 2017.

Juillet 2017 : Une pluviométrie déficitaire et des températures records

Il y a un an, la pluviométrie du mois de juillet 2016 affichait un résultat excédentaire de +30% d'après le bulletin climatologique annuel 2016 publié récemment. Ceci s'expliquait par une situation exceptionnelle provoquée par la Forte Tempête Tropicale ABELA. Ce système hors saison qui évolua en plein hiver austral apporta des conditions inhabituellement humides pour la période sur les Mascareignes. Cette année, pas de miracle, juillet 2017 affiche un bilan global déficitaire de -15%. Seul, l’est du Volcan (de Ste-Rose à St-Joseph) jusqu’à la frange côtière sud (de St-Joseph à StLouis) est excédentaire selon Météo France.

 

Au niveau des températures, il n'aura échappé à personne que ce mois de juillet 2017 a semblé particulièrement doux. Les chiffres corroborent cette sensation de douceur dans la mesure ou un écart de +1.4°C est constaté par rapport à la normale climatologique. Record donc pour juillet 2017 qui devient le mois de juillet le plus chaud depuis 50 ans à la Réunion! Record également à tout les niveaux pour un mois de juillet aussi bien pour les températures maximales moyennes (+1.8°C) que les températures minimales moyennes (+1.1°C). Pour l'instant, l'hiver 2017 plus chaud contraste avec un hiver 2016 qui fut plus frais.

Température  moyenne du mois de juillet à la Reunion (Météo France)

Température mensuelle moyenne du mois de juillet à la Reunion (Météo France)

Les faits marquants du mois de juillet 2017

Juillet 2017 a été marqué par deux épisodes de fortes houles australes à la fin du mois qui vont se succéder sur une période rapprochée. Le premier train de houle a concerné les côtes ouest et sud de la Réunion du 20 au 24. Le maximum de cette houle a été observé du soir du 20 au matin du 21 avec des vagues de 7 à 8m pour les plus hautes selon Météo France. Cette première houle n'a pas été sans conséquence puisqu'elle inonde trois cases à St-Louis (sud-ouest de la Réunion) rappelle le bulletin. Le deuxième train de houle est plus puissant avec des vagues d'une hauteur atteignant jusqu'à 10m au matin du 23.

La puissance de la #houle #australe à #laReunion by Quentin photography. #swell #indianoceanweather #indianocean

Une publication partagée par cycloneoi (@cycloneoi) le

Drame dans le lagon de Trou d'eau

Cette houle particulièrement énergique a eu des conséquences plus significatives sur les littoraux concernés. A Saint-Pierre, le mur d’enceinte d’un terrain de sport a été défoncé par de gros blocs de béton déplacés sur une dizaine de mètres. A St-Louis, deux autres maisons sont inondées, à St-Gilles, la plage de l’Ermitage sous les filaos est momentanément submergée et à l’Etang-Salé, des vagues atteignent la piste cyclable. Mais au-delà des dégâts matériels, cette épisode de forte houle aura également eu une conséquence dramatique à la plage de Trou d'eau.


Un homme porté disparu dans le lagon

Un homme de 47 ans, originaire de Saint-Leu et qui pratiquait du Paddle dans le lagon, fut emporté par les vagues. Le corps sans vie du malheureux sera retrouvé quatre jours après sur la plage par un joggeur. Ce drame succède à celui du bateau chaviré à l'entrée du port des Roches Noires en juin dernier, là aussi victime de la forte houle australe. Le lourd bilan faisait alors état de 2 morts, 1 disparu et 3 blessés. Ces événements rappellent à quel point il est primordial de respecter les consignes de sécurité lors d'épisode météorologique dangereux en cours pour éviter des drames.

PR

Source : Météo France Océan Indien - Bulletin Complet

Réunion météo france

Ajouter un commentaire