5746273

Présentation de la vigilance crue

Lundi 9 novembre, nous avons été conviés par la Direction de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement (DEAL), à la présentation d'une nouvelle vigilance sur les crues. Ce dispositif qui entre officiellement en vigueur pour la saison cyclonique 2015/2016, nous a été présenté par Mme Isabelle Rochet, Cheffe de la cellule "Veille Hydrologique" et Mr Paul Ferrand, Chef du service Prévention des Risques Naturels au DEAL.

Présentation

 

Les travaux pour la mise en place du dispositif de vigilance crue ont débuté il y a 4 ans. Commandé par le Ministère de l'Ecologie, la DEAL s'était donné comme objectif de développer un système permettant de suivre en temps réel, l'évolution et les réactions des cours d'eau, plutôt que de simplement réaliser un bilan à posteriori. Piloté par la cellule de veille hydrologique qui travaille en partenariat avec Météo France, le dispositif permettra d'essayer d'anticiper au maximum les désagréments ou les dangers qui pourraient se produire dans certains secteurs de la Réunion. 

 

Un réseau bien rodé

Reseau vigicrueEn tout, c'est 17 cours d'eau présentant un risque de débordement important qui sont sous la surveillance de la veille hydrologique. Météo France, met à disposition de la cellule, les données de ses 47 pluvio permettant d'avoir en quasi temps réel, l'évolution des précipitations et les données des 2 radars qui ont une couverture très fine du département. En plus du réseau Météo France, la cellule exploite 27 stations hydrométriques qui ont pour tâche de mesurer la hauteur des cours d'eau, là aussi en temps réel. Ces mesures sont rapatriées toutes les 5 minutes via un réseau radio ou téléphonique à la cellule de veille hydrologique et Météo France. L'utilisation du réseau radio permet de s'affranchir des lignes téléphoniques qui peuvent être saturées ou endommagées en cas d'épisode cyclonique.  

 

Un dispositif qui a fait ses preuves pendant BEJISA

Bejisa à la RéunionCe système qui est un outil de terrain, venant compléter le dispositif météorologique, a déjà été testé à l'occasion d'épisode pluvieux ou cyclonique. Il a prouvé son efficacité et son utilité notamment lors du passage du cyclone BEJISA (Janvier 2014), en apportant de précieuses informations lorsqu'il a fallu évacué préventivement des habitations sur Saint Paul. Mme Rochet insiste sur le fait que la vigilance crue n'est pas une prévision, mais un dispositif pour qualifier le risque de manière à aider le gestionnaire de risque à prendre des décisions.

 

Un site pour suivre l'évolution des cours d'eau en temps réel

Site vigicrue

Le dispositif étant pleinement opérationnel, le Préfet a donné son feu vert afin que la vigilance crue soit présentée au public. A cet effet, le site Vigicrues Réunion a été créé afin de permettre à la population de suivre l'état et l'évolution des cours d'eau en quelques clics. 4 seuils ont été établis, représenté chacun par une couleur. 

Seuil de Vigilance

En cas de crise, la cellule est mobilisée au PC de Météo France et opère une surveillance continue de chaque cours d'eau. Si le premier seuil de vigilance est passé, c'est à dire lorsqu'un cours d'eau commence à avoir un niveau inhabituel, un bulletin est diffusé sur le site internet et envoyé à la Préfecture. Ce bulletin est composé d'une carte permettant de visualiser rapidement la situation générale des cours d'eau à travers l'île, un bulletin hydrologique, un tableau des conséquences possible et conseil de comportement, et une carte de localisation des bulletins de vigilance, limite commune et réseaux de mesures. Pour vous aider à la compréhension de ce nouveau dispositif, nous vous incitons vivement à consulter l'onglet principes de la vigilance du site qui est très bien réalisé.

 

En résumé, la vigilance crue ne doit pas être confondu avec les alertes cycloniques (pré-alerte, orange, rouge) et les vigilances météorologiques (forte pluie, orage, forte houle et vent fort). Le champ d'application de ce dispositif n'est cependant pas illimité, puisqu'il est dédié uniquement à la surveillance des cours d'eau présentant un risque important d'inondation. En revanche, il ne s'applique pas au phénomène de ruissellement urbain et de crue soudaine. Il est essentiel de comprendre que la vigilance crue n'est pas une prévision ou une probabilité, mais un dispositif de surveillance en temps réel. Le rêve de la DEAL, est la création d'un modèle qui permettrai de prévoir à l'avance les crues. Pour l'instant, cette idée qui est encore à l'état d'étude, se heurte à plusieurs problèmes, à savoir une base de donnée trop faible qualitativement que quantitativement, des prévisions de précipitation pas encore suffisamment précises et une urbanisation massive, évoluant très (trop) rapidement.

 

PR

Réunion

Ajouter un commentaire