Éboulement meurtrier à Tananarive suite aux pluies incessantes

La colline située au cœur de la capitale malagasy, au sommet de laquelle siège le Rova (Palais de la Reine), s'effrite sous l'effet des pluies incessantes des derniers jours. Un bloc rocheux, déstabilisé par ces précipitations, s'est détaché pour s'écraser sur des habitations en contre bas, faisant plusieurs victimes.

Le drame s'est déroulé hier soir, vers 20h30

Le drame s'est déroulé hier soir, vers 20h30 locales. Comme chaque jour depuis le début de la saison des orages à Madagascar, des averses soutenues à caractère orageuses se développent en cours de journée, déversant des trombes d'eaux les après-midi. Ces orages orographiques se développent sous l'effet de la chaleur accumulée dans la journée. Généralement, le maximum de ces episodes orageux ont lieu dans l'après-midi ou en fin de journée. Puis, ces pluies baissent de régime durant la nuit.

Ces précipitations, quelles soient liées au développement convectif ou au transite d'un système dépressionnaire, sont à l'origine des éboulements observés dans plusieurs régions de Madagascar. C'est ce qui est malheureusement arrivé hier soir du côté d'Ambanin’Ampamarinana. Un bloc rocheux, très probablement déstabilisé sous l'effet d'érosion provoqué par la multiplication de fortes averses, a chuté sur plusieurs habitations.

Eboulement dramatique à Tananarive - 17/02/2018

Le bilan provisoire est lourd, 7 morts, 8 blessés et 3 maisons ensevelies selon la gendarmerie nationale. 

Un fléau particulièrement meurtrier sur la Grande Île

Les éboulements ou glissements de terrain, sont un fléau particulièrement meurtrier sur la Grande Île lors de la saison des pluies. Déjà, un glissement de terrain à Fianarantsoa en janvier dernier, avait causé la mort de 8 personnes. Cette fois-ci, les fortes pluies associées à la traversée du cyclone tropical AVA sur Madagascar, étaient à l'origine de cette dramatique catastrophe.

PR

  • Source : Gendarmerei Nationale de Madagascar
  • Image d'illustration : Santie Franca

 

E-mail

Madagascar

Ajouter un commentaire