Il y a 50 ans le terrible cyclone MONIQUE balaya l'île Rodrigues

Il y a 50 ans, au cours de la saison cyclonique 1967/1968, le cyclone tropical MONIQUE marqua l'histoire du bassin sud-ouest de l'océan indien. Une pression minimum record de 933 hpa, ainsi qu'une rafale de 278 km/h, seront relevées à l'île Rodrigues impactée par cet impressionnant phénomène.

MONIQUE premier cyclone remarquable de l'ère satellitaire du sud-ouest de l'océan indien

Avec cette saison cyclonique 1967/1968, le bassin sud-ouest de l'océan indien entre dans l'ère satellitaire. C'est au cours de cette saison que le bassin commence à disposer d'images provenant de satellites défilants.

Malgré une qualité moyenne et un nombre d'image insuffisant, on peut enfin mettre un visage sur ces systèmes du passé et notamment sur le mythique cyclone tropical MONIQUE. Ce météore a été suivi il y a 50 ans, par les météorologues de l'époque du 25 mars au 03 avril 1968.

Le 26 mars, la masse nuageuse associée au système est remarquable, selon la description qui en est faite par le Service Météorologique de la Réunion (qui est l'ancêtre de Météo France). MONIQUE se déplace alors en direction de l'ouest sud-ouest tout en s'intensifiant rapidement.

Trajectoire cyclone MONIQUE ©firinga.com

Trajectoire parabolique du cyclone tropical MONIQUE ©Firinga.com

A partir du 28, la dorsale subtropicale qui supportait la trajectoire zonale du début de parcours s'affaisse, sous l'effet de l'arrivée par l'ouest d'un thalweg. MONIQUE qui est devenu un cyclone tropical, entame alors un recourbement vers le sud-ouest.

Ce début de parabole écarte tout risque d'impact direct pour le secteur Maurice/Réunion. En revanche, le météore représente désormais une menace sérieuse pour l'île Rodrigues.

Rafale de 278 km/h relevée à Rodrigues le 29 mars 1968

L'imagerie satellitaire du 28 mars est particulièrement impressionnante. Le service météorologique de la Réunion parle d'un système faisant entre 800 et 900 km de diamètre, et décrit la présence de plusieurs bandes périphériques dont une très active sur le quadrant sud-est de MONIQUE.

Le lendemain, un oeil est clairement visible au centre d'un magnifique CDO (CDO pour Central Dense Overcast désigne la zone compacte de convection profonde localisée au-dessus du centre d'un système tropical), alors que le cyclone se rapproche inexorablement de Rodrigues.

Quelques valeurs cycloniques remarquables du SOOI ©Météo France Océan Indien

Quelques valeurs remarquables du Sud-Ouest de l'Océan Indien ©Météo France Océan Indien - Le cyclone MONIQUE trust plusieurs places.

C'est donc dans l'après-midi du 29 mars 1968, que le centre de MONIQUE transite à environ 50 km du secteur nord-ouest de l'île. Rodrigues se retrouve dans le demi cercle dangereux, exposée aux vents les plus violents de ce terrible cyclone tropical.

Des conditions cycloniques d'une extrême violence déferlent sur la dépendance Mauricienne. La rafale maximale relevée fut de 278 km/h et la pression chuta à 933 hPa, faisant tomber le vieux record de pression la plus basse relevée par instrument dans le sud-ouest de l'océan indien, détenu par le cyclone de Tamatave en mars 1927.

Une influence jusqu'à l'île de la Réunion

Le cyclone tropical intense MONIQUE en plus d'être le système le plus violent de la saison 1967/1968, a également le privilège d'être le premier cyclone de cette puissance suivi par image satellite dans le bassin sud-ouest de l'océan indien. J'imagine l'excitation des météorologues de l'époque au moment de découvrir ces images.

A noter que bien que restée relativement loin du phénomène, l'île de la Réunion sera concernée par les effets indirects du cyclone. Des précipitations modérées à fortes localement sont observées au sud d'une ligne Saint-Gilles / Sainte Rose les 29 et 30 mars.

Une forte houle cyclonique déferla également le long des côtes Est, Sud et Ouest de l'île avec une houle d'une hauteur de 5.50 m relevée à Saint-Pierre. 

PR

  • Source : Service Météorologique de la Réunion (saison 1967/1968)
  • Image d'illustration : C. PEGOUD via le Service Météorologique de la Réunion

flashback

Ajouter un commentaire