Février 1975, le cyclone intense Gervaise mit à genoux l'île Maurice

10 Février 2020 : Il y a 45 ans, le cyclone Gervaise laissa une emprunte indélébile dans la mémoire des mauriciens. Revenons en détails et chronologiquement sur cet épisode cyclonique marquant du bassin sud-Ouest de l'océan indien.

Naissance dans le secteur de Diego Garcia

Les prémices de Gervaise sont repérés le 01 Février 1975 dans le secteur de Diego Garcia. L'activité orageuse se présente sous forme d'une large bande spiralée. Le lendemain, le système apparaît mieux organisé sur l'imagerie satellitaire. Le service météorologique de Maurice confirme alors l'existence de la tempête Gervaise, qui est positionné au Sud de Diego Garcia. À ce stade, la situation synoptique suggère une menace potentielle pour Maurice et la Réunion.

Cyclone tropical intense gervaise

- NOAA - Mariners Weather Log : 07 Février 1975 -

Le 04 Février, le centre de Gervaise est positionné à environ 800 km au Nord-Est de Rodrigues. Le système suit une trajectoire orientée vers l'Ouest Sud-Ouest en direction de Saint-Brandon. Le phénomène semble avoir peu évolué en termes d'intensité depuis les dernières 48h. Dans le même temps, un thalweg transite au Sud de la Réunion, confirmant un risque futur pour les Mascareignes.

Un 06 Février cauchemardesque à Maurice

Le 05 Février, Gervaise s'est renforcé et a atteint le stade de cyclone tropical. Il se situe à 500 km au Nord Nord-Ouest de Rodrigues, à environ 790 km au Nord-Est de Maurice et à plus de 1000 km au Nord-Est de la Réunion. Le phénomène se déplace rapidement vers l'Ouest Sud-Ouest à la vitesse de 20 km/h et le danger s'écarte pour Rodrigues. Comme prévu, une tendance à un recourbement vers le Sud-Ouest est constaté. La pression atmosphérique chute à Saint-Brandon et les rafales atteignent les 80 km/h. À 10h (heure Maurice), le vent s'oriente au secteur Sud-Ouest, signe que Gervaise transite au Sud des ilots.

Situation gervaise

Service météorologique de la Réunion

Dans la nuit du 05 au 06 Février, le centre du phénomène évolue à 100 km au Sud de Saint-Brandon. Au cours de la Journée, la trajectoire Sud-Ouest se confirme, l'île Maurice n'y échappera pas. Pire encore, la signature satellite dans la matinée correspond à un système en phase X4, ce qui est l'équivalent aujourd'hui d'un cyclone tropical intense ! À 12h (loc), Gervaise commence son périple destructeur et meurtrier sur Maurice. La première partie du mur de l'oeil prend toute l'après-midi de ce 06 Février pour traverser l'île du Nord au Sud. Le calme central associé à l'oeil sera observé entre 20h et 23h. Par la suite, le mur de l'oeil opposé déferle avec une dégradation étonnement plus forte encore que lors du premier mur.

Une parabole d'école !

Le 07 Février, Gervaise continue sa route vers le Sud-Ouest à Sud Sud-Ouest et ne semble pas avoir trop souffert de son passage direct sur l'île Maurice. Le cyclone transite à 130 km au Sud-Est de la Réunion durant la nuit. L'île se retrouve du bon côté de la circulation dépressionnaire, c'est à dire là ou les vents sont les moins forts. L'impact sera donc nettement plus atténué que pour sa voisine Maurice.

Trajectoire cyclone gervaiseLe 08 Février, le phénomène poursuit son évacuation vers les régions tempérées, sur une trajectoire de secteur Sud-Est. Le système va ensuite se fondre à un front froid et le 10 Février, c'est la fin de cet épisode cyclonique. Gervaise aura parabolé suivant une évolution classique, cyclogenèse dans le secteur Diego Garcia, trajectoire Ouest Sud-Ouest, recourbement Sud-Ouest à Sud Sud-Ouest au pire moment pour Maurice, puis une évacuation vers le Sud-Est.

PR

Source : Saison cyclonique 1974/1975 par le Service Météorologique de la Réunion

Vous avez vécu le cyclone Gervaise ? Racontez nous votre expérience en commentaire

Impact sur Maurice et la Réunion

L'impact de Gervaise sur la Réunion sera atténué par son passage à plus de 100 km au Sud-Est de l'île. Malgré tout, quelques fortes rafales sont localement observées avec l'accélération causée par le relief de l'île. Ainsi, une rafale de 180 km/h est relevée à la Plaine des Cafres le 06 Février à 20h15. Sur le littoral, les vents ont atteint par endroit entre 100 et 120 km/h. En termes de pluies, en 24h (du 06 au 07 Février) on relève 548 mm à la Plaine des Cafres et 389 mm à la Plaine des Palmistes.

En revanche, l'impact est catastrophique à Maurice. Le mur de l'oeil d'un cyclone tropical intense a traversé l'île du Nord au Sud. Les valeurs de vent et de pluie seront donc à la hauteur d'un tel phénomène. Durant le plus fort de la dégradation, les rafales ont oscillé entre 160 et 200 km/h. À Mont Desert, on relève une violente rafale de 280 km/h, après le dégagement de l'oeil. Les averses ont été diluviennes en 24h, 674 mm à Grosse Roche, 573 mm à Alma et 533 mm à Valetta. La pression minimale observée fut de 951 hPa

Les dégâts sont colossaux ! De nombreuses maisons furent détruites. Le réseau électrique, les lignes de communication, et le réseau routier ont été considérablement endommagés. Le service météorologique de la Réunion raconte que la communication radio avec Vacoas était rompue durant 24 heures. La plupart des cultures vivrières ont été dévastées. La culture de canne à sucre est ravagée, avec des pertes de 25% à 40%.

Le bilan humain est lourd, puisqu'on dénombre 10 personnes tuées.

Album photo des cyclones de la saison 1974/1975

flashback

Commentaires

  • Marie-Christine
    • 1. Marie-Christine Le 11/02/2020
    Je suis née un 10 fevrier. J'avais 3 ans. Je me souviens du vent sifflant tel un monstre.

Ajouter un commentaire