Seio seroja

Seroja un phénomène meurtrier qui n'a peut être pas dit son dernier mot

Le 08/04/2021 à 09:23 0

Dans Infos Cyclone

L'activité cyclonique dans l'océan indien se cantonne dans le bassin Sud-Est. Après avoir semée la mort sur l'Indonésie et le timor Oriental, la tempête tropicale Seroja est entrée en interaction avec la dépression 23U. Un impact futur sur l'Australie n'est pas exclu.

Un phénomène meurtrier

L'actualité cyclonique est marquée par les conséquences de la tempête tropicale Seroja dans l'océan indien Sud-Est. Le système a provoqué une véritable hécatombe sur l'Est de l'Indonésie et le Timor Oriental. Bien que d'intensité modeste, les fortes pluies associées au phénomène ont provoqué de meurtriers glissements de terrain et inondations. Le bilan humain est lourd. Les autorités locales dénombrent 128 morts et 72 personnes disparues en Indonésie, ainsi que 27 morts au Timor Oriental. Au total, ce sont plus de 50 00 personnes qui ont été affectées et environ 15 000 qui durent être déplacées dans cette région.

Seroja indonesie timor leste

Cette catastrophe rappelle la dangerosité des phénomènes même de faible intensité. Lors de son parcours sur l'Est de l'Indonésie et le Timor Oriental, Seroja n'était qu'un faible système dépressionnaire. Si les vents ne représentent pas de menace particulière, les précipitations peuvent atteindre des intensités remarquables. Les conséquences de ces avalasses peuvent être catastrophiques lorsqu'elles se déroulent sur des régions à fort risque d'inondations ou de glissements de terrain, comme se fut le cas avec cet épisode cyclonique.

Effet Fujiwara en cours

Après son parcours de mort, Seroja se situe à présent au large des côtes Ouest de l'Australie. Comme prévu initialement, le système est entré en interaction avec le système dépressionnaire numéroté 23U par le service météorologique australien. Les deux phénomènes vont se mettre à tournoyer autour d'un barycentre, jusqu'à ce que Seroja finisse par absorber le système 23U. Cette interaction est appelée effet Fujiwara, du nom du météorologue Japonnais qui décrit se phénomène pour la première fois dans les années 20.

Lorsque Seroja aura terminé la digestion de 23U, une ré-intensification est possible. Mais ce scénario demeure incertain, en raison de l'effet Fujiwara qui complexifie la prévision. À noter qu'à moyenne échéance, il n'est pas exclu que Seroja se dirige vers l'Australie avec un potentiel risque d'atterrissage sur les côtes Ouest de l'île continent en fin de semaine ou début de semaine prochaine. Mais là aussi, ce scénario demande encore à être confirmé dans le temps.

PR

bassin sud est à la une

Ajouter un commentaire