Risque de cyclogenèse en augmentation à l'ouest de l'Australie

Alors que tout le monde a les yeux rivés sur le cyclone tropical GITA dans le pacifique sud-ouest, un minimum dépressionnaire fait tout doucement son petit bonhomme de chemin au nord de l'Australie. Pour l'instant inoffensif, il pourrait gagner de l'ampleur à partir de vendredi.

Une ressortie en mer capitale

L'activité convective est forte sur le nord de l'Australie. Le déferlement d'une onde de Rossby explique cette activité marquée, malgré que l'océan indien et le continent maritime soient dans un contexte de phase sèche de l'oscillation de Madden-Julian (MJO). Cette activité convective, se concentre autour d'un minimum dépressionnaire qui évolue en ce moment dans le golfe de Joseph Bonaparte. Ce minimum est prévu traverser le nord du Kimberley et ressortir en mer vendredi ou samedi.

Risque de cyclogenèse à l'ouest de l'Australie

Zone probable de cyclogenèse au cours des prochaines 48 à 72h

Le système se déplace en direction de l'ouest sud-ouest à la vitesse de 19 km/h. Il génère des vents de l'ordre de 30 km/h et des rafales pouvant atteindre les 85 km/h. D'intensité encore anecdotique, l'ensemble des modèles de prévision s'accordent pour développer significativement ce système, dès lors qu'il aura regagner la mer. Le minimum rencontrerait des conditions favorables, notamment des eaux bouillantes le long des côtes ouest Australiennes, pour lui permettre de se muscler.

Une possible menace dès ce weekend

Le service météorologique de l'Australie, estime que le risque de formation d'une tempête tropicale devient "élevé" vendredi et samedi, c'est à dire une probabilité supérieure à 50%. Si les modèles sont en accords sur une cyclogenèse rapide à partir de vendredi, le comportement futur du système diverge encore avec deux scénarii. Les modèles européens IFS / UKMO et américain NAVGEM, proposent que le système s'éloigne temporairement des côtes sur une trajectoire ouest à ouest sud-ouest, suivi d'un virage vers le sud ou le sud sud-est, en direction des côtes ouest australiennes avec un impact direct en fin de weekend. Le deuxième scénario proposé par le modèle américain GFS, voit plutôt un système qui resterait à proximité des côtes.

 

Dans les deux cas, la probabilité d'assister à un épisode cyclonique dans le bassin sud-est de l'océan indien augmente. Etant donné les projections, les choses pourraient aller très vites avec potentiellement un risque pour l'ouest de l'Australie dès ce weekend. Tout dépendra de la réaction du phénomène lorsqu'il ressortira en mer. Un déplacement par exemple plus proche que prévu des terres, peut au final avorter la cyclogenèse. En cas de baptême, ce système sera nommé KELVIN.

PR

Source : BOM

 

E-mail

Australie

Ajouter un commentaire