Cebile oeil 1

Le magnifique œil du cyclone CEBILE

Ce matin CEBILE présente un œil large. C'est un phénomène caractéristique des cyclones intenses appelé cycle de remplacement du mur de l’œil, qui est à l'origine de cet élargissement. Ce processus qui affaiblit temporairement le système est généralement suivi d'une phase d'intensification significative.

L’œil de CEBILE s'est élargi

Lors du point effectué par le Centre Météorologique Régional Spécialisé cyclone (CMRS) de la Réunion à 10h (loc), CEBILE était positionné par 16.1 Sud / 79.6 Est à plus de 2000 km à l'Est Nord-Est des Mascareignes. Il se déplaçait lentement en direction de l'ouest à la vitesse d'environ 9 km/h. Il s'est affaibli, le système a été rétrogradé au stade de cyclone tropical. Malgré ce coup de fatigue, CEBILE reste un météore puissant générant des rafales de 200 à 210 km/h en mer. 

L'imagerie satellitaire de ce matin montre un système qui a changé d'aspect. En effet, son oeil s'est considérablement élargi durant la nuit prennant même des allures de cyclone annulaire. Cet élargissement, couplé à l'affaiblissement constaté ces dernières 12h, sont les signes évident qu'un cycle de remplacement du mur de l'oeil s'est opéré cette nuit. 

C'est quoi un cycle de remplacement du mur de l'oeil?

Ce processus physique complexe se joue au sein de la partie la plus active du système. Le cycle de remplacement du mur de l’œil (appelé Eyewall Replacement Cycle ou ERC en anglais), est un mécanisme au cours duquel, la redoutable ceinture de convection intense qui entoure l’œil (là ou sont localisées les conditions paroxysmiques du cyclone), laisse progressivement la place à un nouveau mur plus compact. On peut dire, que le mur de l’œil se refait une nouvelle jeunesse au cours de ce phénomène. Les images micro-ondes ont permis d'observer ce processus dans les moindres détails qui s'est déroulé tout au long la journée d'hier, pour se terminer ce matin.

Cycle du mur de l’œil du cyclone CEBILE observé sur les images micro-ondes (NRL)

Cycle du mur de l’œil du cyclone CEBILE observé sur les images micro-ondes (NRL)​

(1) à 0z, l’œil est de petite taille, entouré par un mur lui aussi très concentré. On aperçoit déjà l'anneau externe commençant à se renforcer. (2) 10h plus tard, le mur interne est malmené, tandis que l'anneau externe se positionne. (3) En fin d'après-midi, le mur externe présente un anneau compact et bien organisé, alors que l'ancien mur est réduit à peau de chagrin. (4) Dans la nuit, le mur externe s'est contracté pour définitivement prendre la place du mur précédent, qui sur l'image micro-onde n'est qui n'est plus qu'un ersatz d'anneau convectif se désagrégeant dans le nouvel œil élargi.

Un signe d'intensification future

Ce cycle de remplacement du mur de l'oeil (ERC) a pour effet négatif d'affaiblir le météore. Mais cette affaiblissement n'est que temporaire. L'ERC est en réalité un processus participant à l'intensification d'un cyclone, dans la mesure ou le remplacement de cette anneau convectif conduit à un nouveau renforcement du phénomène. Ainsi, le CMRS de la Réunion estime qu'à la suite de ce ERC, un nouveau pic d'intensité pourrait être atteint dans les jours qui viennent. De plus, si un doute persistait concernant les conditions environnementales futures, il semble maintenant établi que le contexte dans lequel va évoluer CEBILE sera quasi idéal. 

Prévision trajectoire et intensité du cyclone CEBILE ce 30/01/2018 à 6z (CMRS de la Réunion)

Prévision trajectoire et intensité du cyclone CEBILE ce 30/01/2018 à 6z (CMRS de la Réunion)​

Si CEBILE ne refroidit pas trop l'eau sous-jacent avec son déplacement à faible vitesse, le météore pourrait nous gratifier d'une nouvelle phase d'intensification dopée par un contenu énergétique optimal, par la faiblesse du cisaillement et par une excellente divergence d'altitude. L'évolution du système sera donc particulièrement intéressante à suivre au cours de ces prochains jours. Ce système n'a peut-être pas fini de nous surprendre. Heureusement que CEBILE reste loin des terres habitées.

 

Un phénomène difficile à appréhender

Il est à noter, que l'ERC est un phénomène se produisant chez les systèmes particulièrement intenses. Au cours de sa vie, un cyclone peut connaître plusieurs ERC. L'étude du mécanisme conduisant à ce phénomène est capital puisqu'il impact de manière significative l'intensité d'un cyclone. Ce cycle étant mal appréhendé (voire pas du tout) par les modèles numériques, il complique la prévision d'intensité. Le modèle à maille fine AROME OI élaboré par Météo France, permet de simuler ce phénomène. Ce modèle a notamment fait ses preuves à l'occasion de l'exceptionnel cyclone tropical intense FANTALA en anticipant les différents ERC qui se sont déroulés durant l'évolution de ce cyclone hors norme.

PR

  • Source : CMRS de la Réunion / U.S. Naval Research Laboratory / LACy Réunion
  • Image d'illustration : IMD
E-mail

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire