Le large œil du typhon SOULIK à proximité des îles japonaises d'Amami

La saison des typhons 2018 bat son plein dans le pacifique nord-ouest. Les typhons SOULIK et CIMARON suivent une trajectoire menaçante pour le Japon. Le premier, dont l’œil est remarquablement large, va transiter au cours de cette journée de mardi au plus près des îles japonaises d'Amami.

Un cyclone de type annulaire ?

Lors du dernier point effectué par le Centre Régional Spécialisé Cyclone (CMRS) de Tokyo à 03UTC, le typhon SOULIK était positionné par 28.0N et 131.35 Est. Le système se déplaçait en direction de l'ouest nord-ouest à 20 km/h.

C'est un cyclone relativement puissant qui s'approche des îles japonaises d'Amami. Selon le CMRS, la pression centrale est de 950 hPa, les vents moyens sur 10 min de l'ordre de 157 km/h, associés à des rafales de plus de 220 km/h.

SOULIK présente un oeil particulièrement large, faisant plus de 80 km de diamètre. Ce système qui semble donc présenter les caractéristiques d'un cyclone de type annulaire, va passer à proximité ouest des îles Amami dans la journée.

CIMARON après SOULIK

SOULIK devrait maintenir cette intensité au cours des prochaines 24h. Les conditions environnementales sont favorables, avec un cisaillement d'altitude faible à modéré, une température de la surface de l'océan de 28 à 29° et une bonne divergence. Au delà, les conditions en altitude se dégradent, entraînant le début de sa phase d'affaiblissement.

Quant au typhon CIMARON, il suit pour l'instant les pas de SOULIK. Le système qui se renforce, se déplace en direction de l'ouest nord-ouest également. En revanche, le Japon pourrait cette fois-ci être plus directement concerné. Un recourbement progressif attendu vers le nord devrait avoir pour conséquence de diriger le phénomène droit vers l'archipel.

L'impact probable devrait avoir lieu d'ici les prochaines 72h dans une zone qui reste à déterminer. L'atterrissage pourrait avoir lieu dans le secteur de la préfecture de Kochi, ou de Tokushima ou de Wakayama. 

PR

pacifique

Ajouter un commentaire