L'ouragan MARIA aurait fait en réalité plus de 4600 morts à Porto Rico

Alors que la saison des ouragans 2018 vient d'être lancée par la tempête ALBERTO, une enquête menée par des chercheurs de l'université d'Harvard, contredit le bilan officiel de 64 morts à Porto Rico lors de l'ouragan MARIA en septembre 2017. L'étude avance le chiffre effarant de plus de 4600 morts!

70 fois plus que le chiffre initial!

La saison des ouragans 2017 avait été un cru exceptionnel en termes de systèmes de forte intensité. La période tant redoutée d’août et septembre avait vu l'émergence de 3 violents ouragans dont les monstrueux IRMA qui mit à genoux plusieurs îles des Antilles et MARIA qui ravagea Porto Rico.

Porto Rico justement est à la une de l'actualité cyclonique du moment, non pas en raison d'un ouragan menaçant cette île des Grande Antilles, mais suite à une enquête réalisée par des chercheurs de la célèbre université d'Harvard. Cette étude jette un pavé dans la mare, remettant en question le bilan humain officiel qui faisait état de 64 personnes décédées suite à l'ouragan MARIA à Porto Rico.

La violence des conditions cycloniques à Porto Rico filmée par le célèbre chasseur de cyclone Josh Morgerman

Cette enquête a été menée sous forme de recensement partiel sur l'ensemble de l'île. Il a été demandé selon un échantillon représentatif, si des personnes des ménages choisis étaient décédées entre le 20 septembre et le 31 décembre 2017. Le résultat est effrayant puisqu'il s'avère que le taux de mortalité a bondi de 62%, comparé à la même période en 2016, ce qui représente 4.645 morts en plus!

Un chiffre probablement encore en-dessous de la réalité!

Pour justifier cet écart significatif, les chercheurs expliquent que pour être comptabilisée dans le bilan d'une catastrophe naturelle, le décès d'une personne doit être confirmé par l'institut des sciences médico-légales de Porto Rico. Or, la destruction des infrastructures routières et les problèmes de transport, ont compliqué cette procédure.

De plus, comme le précise l'enquête, les actes de décès parus les mois suivants, n'indiquaient pas forcement être indirectement liés à l'ouragan MARIA. A noter que cette estimation est probablement encore en-dessous de la réalité, dans la mesure où n'ont pu être comptabilisées les personnes décédées vivant seules.

Le résultat de cette enquête n'a pas été contesté par le gouvernement de Porto Rico, qui explique par le biais de Carlos Mercader, directeur de l'administration des affaires fédérales de Porto Rico, avoir conscience que le chiffre du bilan officiel était trop bas et s'attendait à ce que le chiffre réel soit supérieur à ce qui avait été annoncé intitialement.

PR

  • Source : New England Journal of Medicine - Article complet (en anglais)
  • Image d'illustration : NOAA

 

ouragan

Ajouter un commentaire