SITE D'INFORMATION SPECIALISE SUR LES CYCLONES TROPICAUX ET L'OCEAN INDIEN

 

CTTI HELLEN

INCROYABLE CYCLONE HELLEN

Des débuts modestes

Le 27 mars une Zone perturbée évoluant dans le canal du Mozambique à proximité du Mozambique et de la Tanzanie est sous surveillance. A cette date, les modèles prévoient le creusement de ce système qui est de petite taille. Le modèle ECMWF, qui fait référence dans son domaine, ne prévoit pas un système d'intensité importante. 

Cyclone HELLEN

La proximité des côtes contrarie le développement de la zone perturbée. Le 28 mars, conformément aux prévisions, le système devenu Perturbation Tropicale commence un lent déplacement en direction de l'Est, le permettant de s'éloigner des côtes. Dans le même temps, les bandes périphériques associées au système sont particulièrement actives et affectent l'archipel des Comores provoquant des pluies diluviennes. 

A ce moment là, les modèles ne semblent pas creuser de manière excessive la Perturbation Tropicale, et dans ses prévisions de départ, les prévisionnistes de Météo France n'envisagent pas que le stade de Tempête Tropicale Modérée soit dépassé. Mais les jours qui vont suivre vont leur donner tort.

L'intensification s'emballe

HELLEN le 30 mars quasiment à son max (Image RAMMB)

Le 29 mars, le système devient Tempête Tropicale Modérée et sera baptisé HELLEN à 00H UTC. Les choses vont alors s'accélérer. L’intensification est en route et à 18H UTC, le système devient une Forte Tempête Tropicale. HELLEN est un système de petite taille, et peut donc réagir brutalement à l'évolution des conditions environnementales, rendant les prévisions d'intensité délicates. Le 30 mars la situation s'emballe. A 00H UTC, HELLEN atteint le stade de Cyclone Tropical, alors qu'aucun modèle ne l'avait prévu et que les prévisions de départ de Météo France, n'envisageaient même pas le stade de Tempête Tropicale Modérée dépassé. Tout au long de la journée, l'intensification va se poursuivre à un rythme exceptionnel. A 6H UTC, le météore devient Cyclone Tropical Intense et à 18H UTC, le pic d'intensité est atteint au stade de Cyclone Tropical Très Intense. A cet instant, HELLEN génère des vents moyens maxi sur 10 min de l'ordre de 232 km/h et des rafales dépassant localement les 300 km/h. Jamais un cyclone de cette intensité n'a été observé dans le canal du Mozambique. Selon Météo France, la pression au centre du cyclone a chuté de 61 Hpa en 24H, ce qui est exceptionnel. On peut qualifier son intensification d'explosive.

 

HELLEN en phase d'affaiblissement rapide (Image RAMMB) Le pire évité de peu!

Le cyclone passera au plus près de Mayotte le 30 mars, mais l'île reste à l'écart de la partie la plus active du système. Néanmoins, l'alerte orange sera déclenchée et le département subit une vigoureuse houle cyclonique, des vents forts et des pluies importantes. Pour Madagascar c'est une autre histoire. Alors que les prévisions de trajectoires tablaient sur un recourbement Sud puis Sud Ouest, permettant à la grande île de ne pas être impacté directement, la réalité semble montrer le contraire. HELLEN est entrain de déjouer tous les pronostics, que ce soit en terme d'intensité ou de trajectoire. Le 30 mars au soir, le changement de trajectoire n'a toujours pas lieu et on craint désormais le pire pour les régions Nord Ouest de Madagascar. La crainte d'un atterrissage du météore au stade de Cyclone Tropical Très Intense dans les environs de Majunga prend de plus en plus forme. Mais HELLEN va une nouvelle fois surprendre. Dans la matinée du 31 mars, alors que tout le monde s'attend au pire, le cyclone ralentit fortement, tout en faiblissant rapidement. L'augmentation d'un cisaillement de Nord à Nord Est pourrait être l'explication à cette affaiblissement extrêmement rapide. Dès lors, Madagascar évite les conditions cycloniques extrêmes, liées à un cyclone tropical très intense. En fin de journée du 31 mars, le centre du système rentre sur terre et les restes de HELLEN vont se dissiper rapidement. Malgré tout, à l'heure ou nous écrivons, le dernier bilan fait tout de même état de 3 décès et 8 personnes portées disparues à Madagascar, dans le district de BOENY. Mais, les conséquences auraient été 1000 fois pire, si HELLEN avait frappé Madagascar au stade de Cyclone Tropical Très Intense comme on pouvait le craindre le soir du 30 mars.


 

Album photo des conséquences du Cyclone HELLEN à Majunga (Madagascar)


 

Image NOAA et Trajectoire complète 

 

Madagascar canal du mozambique bassin sud ouest

Ajouter un commentaire