19012021 eloise madagascar

Éloïse se renforce avant l'impact sur l'Est de Madagascar en fin de journée

Le 19/01/2021 à 09:46 0

Dans Infos Cyclone

Éloïse est désormais une forte tempête tropicale. Comme prévu, le système s'intensifie durant l'approche finale des côtes Est de Madagascar. L'atterrissage est attendu en fin de journée probablement sur la presqu'île de Masoala.

Approche finale vers Madagascar

Le système tropical Éloïse était situé ce matin à 04z à environ 170 km à l'Est de la ville côtière malagasy d'Antalaha. Comme prévu, le phénomène s'est intensifié profitant d'une légère atténuation des vents d'Est en altitude, qui représentait une contrainte pour la tempête. L'apparition d'un oeil ces dernières heures au centre de l'activité convective, permet d'estimer que le stade de forte tempête tropicale soit atteint. Selon les données probabilistes du CMRS de la Réunion, cette intensité devrait être maintenue jusqu'à l'impact sur Madagascar.

19012021 eloise zone impact madagascar

Zone d'atterrissage potentielle de la forte tempête tropicale Éloïse - via windy.com

Concernant la trajectoire, pas de changement vis à vis du scénario prévu. Une légère inflexion Ouest Sud-Ouest ou Sud-Ouest est toujours attendue en cours de journée, sous l'effet d'une petite faiblesse dans la dorsale subtropicale. Cette déviation aurait comme conséquence une zone d'atterrissage privilégiée dans le secteur de la presqu'île de Masoala. Toutefois, des ondulations sont encore possibles d'ici l'impact qui devrait avoir lieu en fin de journée. Ainsi, la zone d'entrée potentielle est encore comprise entre Antalaha et Sainte Marie.

Alerte cyclonique maximales en cours

Étant donné l'imminence de l'impact, le niveau d'alerte cyclonique a été mis à jour à Madagascar. Ainsi, l'alerte ROUGE (avis de danger imminent) est en cours à Sava, Analanjirofo, Bealanana, Befandriana Avaratra et Mandritsara. L'alerte JAUNE (avis de menace) est en cours à Toamasina I-II et Alaotra. Enfin, l'alerte VERTE (avis d'avertissement) concerne Brickaville, Vatomandry, Mahanoro et Moramanga. Le service météorologique de Madagascar prévient également que toute sortie en mer est déconseillée sur le littoral Nord-Ouest ainsi qu’au Nord de Vatomandry.

Alerte madagascar eloise

Le CMRS de la Réunion décrit Éloïse comme un phénomène dangereux en approche finale de la grande Île. Par conséquent, des vents violents pouvant approcher ou excéder les 130 km/h sont attendues à proximité immédiate du point d'atterrissage. La houle cyclonique maximal risque d'atteindre les 6m, alors qu'une marée de tempête devrait concerner la baie d'Antongile.

Quant aux précipitations, elles pourrait impacter dangereusement une majeure partie du Nord de Madagascar, affectant d'abord les côtes Nord-Est avant de se propager à l'intérieur des terres, puis sur le Nord-Ouest par effet d'activation de la mousson. Attention au risque potentiel de crue éclair, inondation et glissement de terrain.

La population malagasy est invitée à suivre de très près l'évolution de la situation, à faire preuve de prudence et à respecter scrupuleusement les consignes diffusées par les autorités locales.

À suivre de près pour le Mozambique

Éloïse devrait mettre environ 24h à 36h pour traverser Madagascar d'Est en Ouest. Le centre du phénomène est prévu ressortir dans le canal du Mozambique Jeudi. Au contact des eaux chaudes du canal et de conditions en altitude favorables, la probabilité d'une ré-intensification majeure est non négligeable. Selon les dernières tendances, le stade de cyclone tropical, voire plus, pourrait être atteint à l'issue de cette deuxième vie d'Éloïse.

À ce stade, il existe une menace potentielle pour les côtes du Mozambique. En revanche, le scénario est encore incertain. En effet, le niveau de la menace dépendra de l'état de la circulation après le périple au-dessus des terres malgaches, du taux de ré-intensification et de la trajectoire. Un déplacement Sud-Ouest accentué n'est pas totalement exclu, pouvant encore permettre une évacuation du système par le Sud du Canal du Mozambique.

Dans tous les cas, la situation sera à suivre de très près tout au long de cette semaine.

PR

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire