BLOGS À SUIVRE : VOYAGEOI.COM

Deux zones de cyclogenèse potentielle sous surveillance

31 Janvier 2019 : 17h00 - Le contexte devient favorable à la cyclogenèse dans l'océan indien Sud-Ouest. Deux zones sont sous étroite surveillance.

Cyclogenese

Kelvin et Rossby à défaut de MJO

Après un mois de janvier laborieux en termes d'activité cyclonique, va t-on assister à un réveil plus franc de la saison cyclonique 2018/2019 dans le Sud-Ouest de l'océan indien? Si il est trop tôt pour y répondre, un frémissement est en revanche palpable depuis quelques jours sur les modèles de prévision numérique.

Image satellite océan indien

La ZCIT se réactive ©Kobus Botha

L'origine de ce frémissement réside dans un contexte devenant a priori favorable à la cyclogenèse dans le bassin. Si l'oscillation de Madden Julian (MJO) est actuellement en phase sèche, donc théoriquement défavorable à l'activité cyclonique, d'autres phénomènes ondulatoires prennent le relais selon le centre des cyclones de la Réunion.

LIRE PLUS : L'activité se renforce au sein de la Zone de Convergence Intertropicale

D'une part, nous avons une onde de Kelvin qui renforce les vents d'Ouest près de l'équateur. D'autre part, une onde équatoriale de Rossby se prépare à traverser l'océan indien d'Est en Ouest. Cette configuration devrait favoriser la mise en place d'une ou plusieurs circulations de basse couche, étape initiale au lancement d'une cyclogénèse.

Deux zones sous surveilances

Conformément aux récentes sorties des modèles de prévision, deux zones en particulier sont sous surveillance. Une est localisée au Nord de la Réunion et de Maurice et la seconde au Sud des Chagos. Comme indiqué ci-dessus, le contexte ondulatoire proche équatorial favorise la mise en place d'une circulation cyclonique dans chacune de ces zones à partir de la semaine prochaine.

IFS

Les 2 circulations cycloniques simulées par IFS à échéance du 05/02 via windy

Selon le CMRS de la Réunion, c'est la zone au Sud des Chagos (à l'Est) qui semble pour le moment avoir un meilleur potentiel de développement. Les conditions environnementales y sont plus propices, matérialisées par une meilleure convergence de basse couche (une bonne rencontre entre les flux de mousson venant du Nord et d'alizé venant du Sud).

Quant à la zone à l'Ouest, son développement futur est jugée trop incertain pour le moment. La différence de solution proposée par les modèles de prévision incite à la prudence concernant les prévisions vis à vis de cette zone.

Une probabilité encore faible pour le moment

Pour l'heure, le CMRS de la Réunion estime que le risque de développement d'une tempête tropicale devient faible (10 à 30%) à partir de lundi au Sud des Chagos et devient très faible (< à 10%) à partir de mardi au Nord des Mascareignes.

PR

Source : CMRS de la Réunion

Soyez les premiers informés dès la formation d'un cyclone ou du déclenchement d'une alerte cyclonique dans l'océan indien en vous inscrivant

Je m'inscris

prévision d'activité cyclonique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire