Activité cyclonique à venir dans l'océan indien sud

La saison cyclonique 2017/2018 est actuellement en mode stand-by dans l'océan indien sud. Mais, la situation risque bien d'évoluer dans les jours qui viennent. C'est la partie sud-est qui devrait lancer les hostilités, suivi du bassin sud-ouest qui jusqu'à présent avait du mal à sortir de son sommeil.

Cyclogenèse à venir dans le nord-ouest de l'Australie

La saison cyclonique dans le bassin sud-est de l'océan indien a démarré dans les temps. Bien que d'intensité anecdotique, les tempêtes tropicales CEMPAKA et DALHIA ont tout de même le mérité d'avoir lancer la saison cyclonique dans l'océan indien sud. Ces derniers jours, le Bureau Météorologique Australien (BOM) n'a cessé de mettre en garde la population du nord-ouest de l'Australie, contre un risque d'augmentation de l'activité cyclonique dans cette zone après le weekend de Noël. 

Dans son bulletin journalier, de potentiel de cyclogenèse, le BOM indique que le potentiel de formation d'au moins une tempête tropicale est modéré mercredi, mais devient élevé à partir de jeudi. Une zone de basse pression située à 255 km au nord de Derby (Australie) et qui devrait être le point de départ de la cyclogenèse, est actuellement sous haute surveillance. Selon le BOM, cette zone suspecte se déplace vers le sud-ouest à la vitesse de 13 km/h.

Le premier bulletin de prévision de trajectoire et d'intensité pour ce système a été publié par le BOM, qui s'attend à ce que le futur phénomène se renforce pour atteindre l'intensité permettant le baptême, probablement dans le nuit de mercredi à jeudi. Un déplacement sur un cap globalement sud à sud sud-ouest est l'option privilégiée pour l'instant. Le système qui sera nommé HILDA en cas de baptême pourrait selon les prévisions actuelles, toucher terre dans la nuit de jeudi à vendredi, ou vendredi matin, alors qu'il serait de Catégorie 2 australienne, ce qui correspond au stade de forte tempête tropicale dans le bassin sud-ouest.

Une alerte cyclonique BLEU est en vigueur. Le BOM indique que toutes les personnes habitant dans le secteur de Cape Leveque à Wallal, doivent s'attendre à un temps cyclonique, et recommande la préparation d'un kit d'urgence comprenant une trousse de premiers soins, une lampe de poche, une radio portative, des piles de rechange, de la nourriture et de l'eau.

Le bassin sud-ouest se prépare t-il à se réveiller?

Nous sommes le 26 décembre, et toujours pas de système baptisé dans le bassin sud-ouest de l'océan indien. Pour l'instant, cette saison cyclonique 2017/2018 connaît un gros retard à l'allumage. Néanmoins, le bassin pourrait dans les jours qui viennent sortir de son étonnante léthargie. Les modèles de prévisions numériques qui étaient dispersés et inconstants dans leurs différentes simulations ces derniers jours, commencent à gagner en stabilité. Aussi bien les modèles européens IFS et UKMO que les modèles américains GFS et NAVGEM s'accordent à présent avec un signal de cyclogenèse à plus ou moins moyenne échéance.

Ce changement de situation est mentionné par le centre des cyclones de la Réunion dans son bulletin ZCIT du 25 décembre. Si pour l'instant, aucune circulation dépressionnaire ne semble avoir dans l'immédiat le potentiel pour se développer, le CMRS de la Réunion prévient que le contexte environnemental jusqu'à présent défavorable, est prévu évoluer de manière à être propice à la cyclogenèse. Le renforcement du flux de mousson trans-équatorial, couplé au retour d'une oscillation de Madden-Julian (MJO) active, seront les facteurs clé des prochains jours.

Selon les dernières simulations des différents modèles de prévisions à 00z, un minimum situé dans le secteur de Diego Garcia pourrait se creuser significativement entre la toute fin d'année 2017 ou début 2018. L'évolution de la Zone de Convergence Intertropicale dans le secteur des Chagos sera donc à surveiller de près à moyenne échéance.

Carte de cyclogenèse du CMRS de la Réunion

Carte de Cyclogenèse du CMRS de la Réunion publiée ce 26 décembre à 15:03 (heure de la Réunion). Le risque de formation d'une tempête tropicale modérée devient "modéré" (30 à 50%)

 

Pas de menace pour le réveillon du Nouvel An

Bien entendu, nous savons déjà les nombreuses questions que vous vous apprêtez à nous poser, "y-a-t-il une menace pour les terres habitées", "sera t-il puissant", "quelle sera sa trajectoire", "quand sera t-il baptisé" etc... En vérité, tout ce que nous avons expliqué précédemment, est le maximum qu'il est possible de dire pour l'instant. Nous rappelons que d'une part, il s'agit d'un éventuel système qui n'existe pas encore, et d'autre part, nous ne répéterons jamais assez qu'il faut être prudent avec les modèles de prévisions numériques, surtout pour les simulations dépassant 5 jours. Nous vous invitons d'ailleurs à lire ou à relir l'article que nous avions publié en mars 2017, sur les pièges à éviter avec les modèles numériques de prévisions.

Nous en saurons sans doute un peu plus sur ce que nous réserve l'avenir en fin de semaine voire même ce weekend. En attendant, à moins d'une improbable et inattendue surprise, les fêtes de fin d'année 2017 devraient se dérouler sans qu'il n'y ait de menace cyclonique pour les terres habitées du bassin sud-ouest de l'océan indien. C'est sans doute l'information la plus importante à retenir dans l'immédiat.

PR

  • Source : CMRS de la Réunion / BOM
  • Image d'illustration : JTWC

bassin sud est bassin sud ouest

Ajouter un commentaire